24 nov. 2013

Au PS : Petits services entre amis !


 La cour d’appel de Paris va examiner mercredi prochain l’affaire Teulade, un ami de notre cher président. Hier vendredi, un huissier s’est présenté à l’Elysée pour inviter Hollande à venir témoigner dans cette affaire. N’a t’il pas dit en direct lors du débat avec Sarkozy qu’il ne se déroberait pas devant la justice. L'ancien ministre socialiste René Teulade a été condamné en juin 2011 à 18 mois de prison avec sursis pour abus de confiance à l'encontre des adhérents de la Mutuelle de retraite des fonctionnaires (MRFP).  
René Teulade a présidé de 1974 à 1992 la Mutuelle retraite de la fonction publique (MRFP). Il a été condamné pour avoir profiter des avantages (Logements de fonction gratuit, voiture, chauffeur, etc...) pendant 9 années supplémentaires,  entre 1992 et 2000. En première instance, le sénateur-maire d'Argentat (Corrèze) et suppléant du député Hollande, René Teulade, a été condamné à 18 mois de prison avec sursis et 5.000 euros d'amende pour abus de confiance.
De nombreux plaignants de cette affaire (au nombre de 4000) aimeraient entendre le chef de l’état. En effet, de 1984 à 1986, Hollande était trésorier d’une association présidée par Danielle Mitterrand, hébergé dans des locaux de la MRFP. Entendu par la police en 2006, Hollande a répondu comme d’habitude qu’il ne savait rien: «  Je savais comme trésorier que l’association était hébergée dans les locaux de la Mutuelle, mais je n’avais pas connaissance des conditions de bail, ignorant même s’il y avait bail ou pas ». Pourtant, bail ou pas, en tant que trésorier, il aurait dû connaitre l’ardoise due à la mutuelle : 24 000 euros.

Le jugement en appel a été repoussé et nous saurons mercredi si Hollande va tenir sa promesse, mais je suis pret à parier qu’il ne viendra pas à la basse et que Teulade s’en sortira bien.
Mais ce n’est pas pour cela que je reviens sur cette affaire. En effet, en fouinant un peu je me suis aperçu que le syndicat MRFP (ex Umrifen) est dans le giron du PS depuis trés longtemps.

10, rue de Solférino
Sous l’Occupation, le ministère de l’Information chargé de la propagande du régime de Vichy, symbole de la Collaboration s’installe au 10, rue de Solférino. Après la guerre, cette adresse est réquisitionnée au profit des syndicats FO et CGT, mais surtout de la FEN (Fédération de l’Education Nationale) qui occupe la majeure partie des locaux.

Fin des années 70, un agent immobilier de Neuilly sur seine propose le batiment à Jean-Marc Collard, un marchand de biens parisien, qui en propose la somme de 40 millions de francs (soit 6,1 millions d'euros), pour racheter l’ensemble. Jean-Marc Collard souhaitait réaliser un ensemble d'appartements. Quelques jours plus tard, l'agent immobilier lui indique que l’affaire est réglée : « C'est le PS qui a acheté »
En réalité, la FEN cède l’affaire à la mutuelle MRFP à un prix d’ami et l’on retrouve quelques mois après le parti socialiste qui en fait son siège national. Aujourd’hui, André Henry assure n'avoir jamais rencontré ce marchand de biens.

Le PS s’installe au 10 rue de Solférino
La mutuelle, sans aucun doute prête-nom dans cette affaire, dès l’acquisition faite, prête les locaux au  PS qui y installe son siège national. En 1986, la MRFP (ex Umrifen) revend cet immeuble au PS 53 millions de francs (8,08 millions d'euros) : « Un prix bien en dessous du marché », assure encore M. Collard. A la même époque, des hôtels particuliers de même surface se sont vendus 180 millions de francs (27,44 millions d'euros). Le PS assure formellement que l'opération a été des plus transparentes. 

Finalement, André Henry, mais c’est un pur hasard est nommé, par Mitterand, ministre du Temps libre (1981-1983) sous le gouvernement Mauroy. Quand à René Teulade, mais c’est aussi par hasard qu’il est nommé, toujours sur proposition de Mitterrand, ministre des affaires sociales et de l'intégration de 1992 à 1993 du Gouvernement Pierre Bérégovoy, au moment ou il a quitté la présidence de la mutuelle. En 1992, il était ministre, mais logé gratuitement par la MRFP.

En résumé pour ceux qui n’ont pas compris

·         La MRFP (mutuelle de fonctionnaires) a acheté 17 millions un immeuble qui en vaut 40 millions à 3 syndicats. (FEN, CGT, FO), sans que Bercy (des collègues fonctionnaires) n’oppose un droit de préemption (ce qu’ils font toujours lorsque le prix est en dessous du marché)

·         L’immeuble qui est revendu au ... PS, à un prix 3 fois moindre que le marché (sans aucune réaction de Bercy).

·         2 hauts responsables de cette Mutuelle (Henry et Teulade) sont bombardés ministres. Un pur hasard aussi !

·         Pendant cette période les adhérents de cette mutuelle se sont fait escroquer et ont vu leur rente fondre comme neige au soleil !, mais c’est un pur hasard !

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire