24 oct. 2013

Y a bon la France!




   En 1975, je me trouvais confronté pour la première fois au problème de l’immigration. J’étais responsable d’un cabinet qui gérait un domaine de 400 hectares proche de Cannes, dans lequel il y avait une centaine de villas et une mine de fluor donnée en concession à une société privée contrôlée par le ministère de la défense. Le dernier jour de juillet, le gardien du domaine m’avertit pour me dire que Mohamed, le jardinier, qui s’occupait des jardins des villas, vient de lui montrer son billet d’avion et qu’il part en vacances le lendemain pour l’Algérie. Comme il fallait absolument arroser journalièrement les espaces verts, il fallait trouver quelqu’un au pied levé. C’est ce que fit le gardien qui trouva sur le champ un ouvrier immigré travaillant depuis 7 ans à la mine mais qui était au repos après s’être blessé. Toutefois, avec un bras en écharpe, il pouvait quand même tenir un tuyau pendant l’absence de Mohamed. Le lendemain samedi, les gendarmes contrôlent le nouvel embauché à l’intérieur de la propriété. Il travaillait depuis 7 ans sans papiers à la mine, mais bénéficiait de protections. En effet, je fus convoqué au tribunal et risquait une amende de 50000 francs et 1 an de prison. L’année suivante, j’avais une équipe de jardiniers de 16 bonhommes dans une autre résidence, mais nous devions renouveler constamment le personnel à cause de l’absentéisme. En effet, ce qui intéressait les ouvriers immigrés c’était de travailler suffisamment pour avoir la sécu et le chômage, après, on ne les voyait plus. Un jour le chef jardinier engagea un ressortissant marocain, et j’eus de nouveau un problème avec la justice pro-immigrée, une nouvelle loi venait d’être promulguée un mois plus tôt, elle interdisait de mélanger des marocains, tunisiens et algériens dans une même entreprise. Résultat, de nouveau convoqué au tribunal. Par chance à l’époque, j’eus droit à la clémence des juges. 
 « Je reviendrai en France et c'est moi qui ferai la loi », c’est ce qu’a répondu Leonarda (via média interposé) à Pépère qui, pensant bien faire, a proposé sa demie mesure. Hollande ne pouvait pas faire autrement, il ne voulait pas contredire Valérie qui avait dit, la veille, devant les caméras qu’il fallait que la famille Dibrani rentre en France et comme manifestement c’est elle qui porte « la culotte » à l’Elysée.... Même la Duflot avait dit au président : « il faut que Léonarda revienne car elle a l’accent franc-comtois ».

Hollande a voulu imiter le roi Salomon, une fois de plus, il a tranché de travers... Encore raté.

Les Dibrani, une famille trop aidée
Quand on suit le parcours des Dibrani, on comprend l’acharnement des associations pour soutenir cette famille hors la loi. Comment des gens si modestes peuvent-ils se payer autant de procédures intentées contre l’état ? Au même titre que les passeurs, ces associations sont hors-la-loi et favorisent la venue des illégaux et leur maintien en France et tout cela aux frais de l’état.

·         26/01/2009 entrée illégale des Dibrani

·         20/08/2009 L'OFPRA rejette leur demande d'asile

·         31/01/2011 appel rejeté

·         mars 2011 demande de réexamen rejetée

·         Sept 2011 la préfecture prononce un refus de séjour assorti d'une obligation de quitter le territoire

·         26/01/2012 le tribunal administratif confirme

·         21/02/2013 la cour administrative d'appel confirme

·         2013 la famille dépose une nouvelle demande de régularisation au titre de la nouvelle circulaire Valls du 28/11/2012. Demande rejetée

·         8 et 9 /10/2013 expulsion de la famille vers le Kosovo

La famille Dibrani, en tant que demandeur d’asile, a été aidée beaucoup plus que la règlementation ne le prévoit (et sans doute de nombreux autres demandeurs d’asile bénéficient des mêmes largesses). Voici ce que perçoit une famille demandeur d’asile:

·         Allocation mensuelle de subsistance : 718€+ 550 euros ( 110€x5 enfants) = 1268€ par mois, en un an 30.432€.

·         Hébergement (logement offert à la famille)prix inconnu (en principe CADA prend en charge selon le critère suivant : 7 personnes, 7 x 24 = 168€, soit 61.320€ par an.

·         École : Dépense moyenne par élève/an (INSEE) : 8.312 euros. Pour 5 enfants en âge scolaire 41560 euros

·         Aide juridictionnelle pour la famille :1.200€ par an.

·         Santé (sécurité sociale CMU équivalent à l’AME) : 2 900 euros x7 = 20 300 euros

On arrive à un total de 154.812 € par an et cela a duré 4 ans et 8 mois pour cette famille. A tout cela, il faut rajouter le coût du retour au Kosovo, 14.500€ et on se demande pourquoi a été versée une Aide au retour volontaire de 10 000 euros, alors que cette famille a fait l’objet d’une expulsion. Cette aide, versée seulement aux volontaires souhaitant retourner dans leurs pays est de 500 euros par adulte et 200 euros par enfant depuis que Manuel Valls, fin 2012, a aligné son montant sur celui des autres pays européens (auparavant elle était de 3500€ pour un couple + 4000€ pour 5 enfants = 7.500€). Il n’y a pas beaucoup d’amateurs pour le retour volontaire et même à l’ancien tarif, ils étaient peu nombreux (4 726 personnes en 2011).
Lorsque le recours de la famille Dibrani a été rejeté en 2011 , le CADA (Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile) a continué a aidé la famille dans une parfaite illégalité, mais bon, faut les comprendre l’argent ne sort pas de leurs poches. Les associations, à commencer par le Comité de soutien des sans-papiers, sont fautives. C'est ce dernier qui a payé l'aide juridictionnelle pour le deuxième recours, mais aussi le voyage aller-retour pour l'audience à Paris, tout comme le paiement régulier des courses alimentaires, des cartes de téléphone et même du tabac pour Resat Dibrani et il fumait beaucoup….. Quand on voit le père à la télévision, il est trés beau dans son costume tout neuf. Est-ce Pépère qui lui a donné un des siens ?

Le scandale de l’immigration
En tout cas, cette affaire, pour laquelle Hollande aurait dû déléguer et ne pas s‘en mêler met sur le devant de la scène le « véritable scandale de l’immigration en France »  

De nombreux pays ont opté pour une immigration choisie. Au Canada, vous devez faire une demande dans les ambassades étrangères du pays et vous devez, non seulement maitriser la langue, avoir un métier, posséder un niveau d’étude acceptable, mais aussi être de bonne moralité et ne pas avoir de condamnation criminelle. Le Koweït, de son côté, a décidé de réduire le nombre d’immigrants de deux millions à un million dans les dix années à venir pour donner la préférence nationale en matière d’emploi. L’Arabie Saoudite, pays Musulman qui applique la charia comme le Koweit, envisage de faire de même.
Pendant ce temps en France, on bat des records avec environ 3,3 millions chômeurs et on continue d’accueillir de plus belle des immigrés (et ils sont loin d’être la crème). D’après un rapport de l’Assemblée Nationale 193.655 personnes sont venues s'installer légalement en France en 2012, dont 86.777 pour rejoindre leur famille, 59.152 pour étudier, 18.842 pour des raisons humanitaires (réfugiés, malades…), 16.921 pour travailler, 11.963 pour d'autres motifs (visiteurs sans activité, retraités…). En 2012, l'immigration dite familiale a encore augmenté de 6,7 % en France.

Finalement quand on analyse ces chiffres, il y en a seulement 17 000 sur 200 000 qui sont venus pour travailler, enfin peut- être plutôt pour ... chômer !). La France régularise 30 000 clandestins par an et nous tolérons sur notre sol plus de 30 000 pères polygames ce qui équivaut à 300000 personnes qui perçoivent illégalement des prestations sociales, en vivant selon une coutume interdite chez nous. Les autres, environ 180 000 par an, sont là pour être à la charge de l’état. Rien qu'en dix ans, il y a eu pas loin de 2 millions de nouveaux immigrés. Et puis, il y a aussi les clandestins,  non comptés dans ce décompte, et qui sont estimés à 400 000 par le BIT (Bureau International du Travail), mais ils ne viennent pas chez nous pour chercher du boulot (de toute façon, il n’y en pas pas). Avant, les réfugiés allaient en Grande Bretagne parce qu’il y avait des emplois, maintenant l’eldorado, c’est la France, mais pour pas pour les mêmes raisons. En France, toute personne « craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques » a droit à une protection.
Malgré les chiffres donnés par les députés, en 2012, la France a reçu 61 400 premières demandes  d’asile, soit 73 % de plus qu’en 2008 et 10 % de plus en 2013. Le délai moyen de traitement des demandes d’asile est de 16 mois et demi (4 ans et demi pour la famille Dibrani). Pour héberger les demandeurs d’asile, la France dispose de 27 000 places en centres d’accueil (Cada) et de 23 000 places à l’hôtel.

Pendant ce temps, il y a 35 000 français par an qui quittent le pays pour s’expatrier.

Les demandeurs d'asile sont prêt à tout
Les immigrés font des demandes d'asile dans plusieurs états européens, c'est souvent la France, l'Allemagne et la Grande bretagne où vont leurs préférences. Pour éviter cette multiplication de demandes, la convention de Dublin a mis en place une vérification des  empreintes digitales. Vu aujourd'hui des immigrés interviewés en Italie par la télévision suisse: un premier demandeur d'asile indique que sa demande en France à été rejetée à cause de ses empreintes digitales déjà connues. Un second explique comment brouiller les pistes: "il faut tremper les mains dans l'eau bouillande et ainsi il n'y a plus de contrôles possibles".

Combien sont-ils et que coûtent-ils?
Il y a 6,8 millions d’immigrés dans notre pays, soit 11% de la population (Voir : Il n’y a pas qu’Hollande qui doit maigrir). Une étude révèle que l’immigration proprement dite coûte au total 71,76 milliards d’euros (coûts sécuritaires, coûts fiscaux et sociétaux, coût de la protection sociale…) et ne rapporte que 45,57 milliards d’euros. Ils ne représentent que 11% de la population, mais pourtant ils perçoivent 22% des prestations sociales . Lorsqu’un immigré n’a plus de travail, il ne repart pas dans son pays, c’est l’Etat (le contribuable) qui prend en charge le coût du chômage, de la CMU et des autres prestations sociales et familiales. Chaque demande d’asile coûte 15.000 euros à l’état et au bout du compte, ce sont les contribuables qui financent cette politique et son déficit de plus de 26 milliards d’euros ».

Les dépenses sécuritaires liées à l’immigration s’élèvent à 5,2 milliards d’euros. Le travail au noir concerne au minimum 500.000 personnes immigrées et représente un manque à gagner pour l’Etat de 3,810 milliards d’euros. Selon les villes 65 à 90% des prostituées sont étrangères. Le taux de chômage des immigrés est le double de celui des non immigrés. Les prestations sociales constituent 14% du revenu moyen des ménages immigrés contre 5% pour les ménages non immigrés ». Bref si on aditionne le tout, les dépenses liées à l’immigration sont supérieures au remboursement de la dette, mais peut- être est-ce le prix à payer pour que le PS trouve de nouveaux électeurs.

Les régularisations
En 2009, plus de 20 000 étrangers en situation irrégulière ont été régularisés en France, aujourd’hui on approche les 30 000, mais bizzarement depuis 2004, il n’y a plus de chiffres officiels qui sont communiqués. Manuel Valls rappellait il y a quelques mois qu’il ne voulait pas dépasser les 30 000 régularisations de Sarkozy, mais tout en disant qu’il souhaite faciliter l’accès à la nationalité française. Certaines rumeurs, non vérifiées, parlent de 100 000 régularisations.

Les reconduites à la frontière
Jusqu‘en 2002, il y avait environ 10 000 reconduites aux frontières par an, tandis qu’à partir de 2007 jusqu’en 2012 (pendant la période Sarkozy), le nombre est passé à 30 000 par an.  Depuis que Hollande est aux manettes les reconduites aux frontières sont passées à 14 800 par an soit une baisse de 50%, mais la com du gouvernement est en panne sur le sujet. Lorsque Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, se lance dans des discours visant à renforcer la lutte contre les clandestins, il fait uniquement de la Com. C’est bon pour ses sondages...

Il y a des endroits de France ou le problème de l’immigration est crucial, à Mayotte (en 2006, 11 392 reconduites, soit 25 % de l’ensemble du territoire français). La Guyane a reçu en 2006 plus de 7 206 clandestins venant du Guyana, du Surinam ou du Brésil. Il y aurait entre 10 000 et 80 000 Haïtiens en situation illégale sur l’archipel des Antilles françaises, pour une population totale de 420 000 habitants.

Les associations leur mâchent le travail
En France, le fait de séjourner de manière irrégulière sur le territoire constitue un délit, passible d'un an de prison, de 3 750 € d'amende et de 3 ans d'interdiction du territoire (article L621-1 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile), pourtant des associations , financées par l’état enfreignent la loi. En 2011, derniers chiffres connus, 174 associations ont perçu 42 millions d’euros, dont 26 millions, à elle seule, pour France Terre d’Asile. Mais c’est une goutte d’eau par rapport aux nombreuses subventions d’autres ministères, départements, communes et régions et par les aides des CADA, de la CAF, CMU, etc....

L’association DAL (Droit Au Logement) vous aide à trouver un logement et a même mis en place sur son site internet un formulaire pour saisir le tribunal administratif pour un recours contre les préfets. Pour obtenir un logement c’est simple (même si vous ne savez ni lire ni écrire, pas d’inquiétude), pas besoin de papiers, pour le courrier, l’adresse de l’association suffit, aucune condition de permanence sur le territoire français ne vous sera demandée. Vous devrez indiquer uniquement vos dépenses mensuelles sur les 3 derniers mois (le dernier avis d’imposition ou de non imposition; justificatif fourni par la CAF si elle vous verse des prestations; livret de famille ne sont pas utiles) et même aucun justificatif ne vous sera demandé concernant votre identité, vos coordonnées, votre activité ou votre lieu de travail…). Comme vous le voyez c’est simple, si vous êtes immigré, on vous mâche le travail. Si c’est simple, pourquoi ne s ‘occupe t’il pas des SDF ? peut-être parce que ce sont des français!

Les préfets contraints de reloger les Roms
La logique de Manuel Valls et de ses amis du PS est déroutante. Par une circulaire du 26 août 2012, il impose le démantèlement des camps insalubres des Roms, mais en même temps il oblige les préfets à les reloger. Chaque Rom expulsé de sa caravane est donc logé aux frais de l’Etat, donc à vos frais à l’hôtel ou dans un logement social. Et si les préfets ne leur trouvent pas rapidement une solution ? il peut être passible d’une amende comme l’a été le préfet du Rhône qui a été condamné à une amende (à payer à l’état) de 75 € par jour et par personne d’astreinte. Avouez que c’est ubuesque !

Cette circulaire de Valls est un appel du pied à  toutes les populations roms d'Europe : « Venez chez nous, avec vos caravanes pourries, la France vous accueille gratuitement dans ses hôtels, alors venez plus nombreux !!!
l’Union Européenne a dégagé une enveloppe 50 milliards d’euros versés aux états qui présentent des projets pour reconduire les Roms dans leurs pays d’origine afin qu’ils y restent. La France a fait un autre choix... intégrer.

La retraite sans cotisations? Oui, mais pas pour vous
Les immigrés de plus de 65 ans arrivant en France bénéficient automatiquement d’une pension retraite de 787 euros et 1222 euros en couple (le minimum vieillesse), même s’ils n’ont jamais travaillé ou cotisé… Un scandale au regard des retraites de misère que touchent certaines catégories socio-professionnelles,agriculteurs et les nombreux commerçants, artisans, ouvriers et même employés qui ont travaillé 42 annuités pour des pensions souvent largement inférieures. Nos politiques privilégient le financement de retraites de personnes n’ayant jamais travaillé ou contribué à l’économie nationale, plutôt que de favoriser les petites pensions de ceux qui ont cotisé toute leur vie. Ce dispositif aberrant est vanté noir sur blanc dans le livret d’accueil « Vivre en France » diffusé par le ministère de l’Immigration.

La Cnav (Caisse Nationale d’Assurances Vieillesse) verse des pensions à l’étranger sans aucun contrôle, au point que la Cour des comptes dénonce le versement de pensions à des morts, notamment en Algérie (mais sans proposer le moindre solution).
Cette situation est encore plus injuste pour les petits retraités percevant l’ASPA (allocation de solidarité aux personnes âgées) quand on sait que leurs descendants, à leur mort devront rembourser l’état, tout cela parce qu’au cours de leur vie ils ont pu acquérir un logement au lieu d’être locataire. Beaucoup regrettent de ne pas être immigré, la retraite, les soins , les aides alimentaires, scolaires et j’en passe…

Davantage d’allocations familiales pour les immigrés !
La Cour de cassation le 5 avril dernier, suite à la pression exercée par Bruxelles, vient de décider d’accorder les allocations familiales à tout enfant d’immigré, même né à l’étranger, dès le moment où celui-ci rejoint son parent en France. Cette décision s’applique donc également aux enfants de pères polygames, qui pourront désormais sans contourner la loi, financer le séjour de tous leurs enfants en France.

En clair, le versement des allocations des enfants nés à l’étranger ne sera plus conditionné à la présentation de papiers attestant que ceux-ci se trouvent en situation régulière. Selon Valeurs Actuelles, près de 80.000 pères de famille pourraient bénéficier de cette aubaine et rapatrier leurs rejetons en France. Si on part d’une hypothèse raisonnable de polygamie (2 femmes pour un homme) et d’une natalité de 2 enfants par femme, environ 500.000 personnes pourrait être concernées par le nouveau dispositif.

L’aide médicale d’état
La France est un pays riche et généreux, la preuve, l’aide médicale d’état réservée aux étrangers illégaux. Nous avions vu (voir : Lagrandeur de la France nous coûte cher ) qu’il n’y a pas que les immigrés illégaux qui profitent de l’AME, beaucoup d’étrangers viennent chez nous juste pour se faire soigner gratuitement et repartent chez eux. C’est Lionel Jospin qui a créé l’A.M.E (Aide Médicale d'Etat) réservée aux étrangers illégaux et cette aide n’existe nulle part ailleurs dans le monde. Elle prend en charge à 100% les frais médicaux et d’interventions chirurgicales des étrangers à la condition qu’ils résident depuis au moins 3 mois en France (mais c’est rarement vérifié). Les français payent le forfait hospitalier, alors que l’immigré illégal ne paye rien.

Un patient AME est, en effet, mieux couvert qu'une personne payant ses cotisations et n'ayant pas de mutuelle ou pas accès à la CMU complémentaire. Un clandestin capable de justifier sa présence sur le territoire depuis trois mois (les immigrés clandestins n’ayant pas d’adresse, ce sont les associations qui leur délivrent des attestations de résidence) est pris en charge à 100% alors que le bénéficiaire de la Sécurité sociale n'est pris en charge qu'à 70% pour ses consultations et entre 15% et 65% pour les médicaments (…) Ce qui est anormal, c’est qu’il y a aujourd’hui près de 4 millions de personnes (souvent des femmes seules, petits retraités ou jeunes qui travaillent) qui gagnent trop pour bénéficier de la CMU-C et pas assez pour s'offrir une mutuelle, renoncent à se soigner. Une statistique dit qu’1 Français sur 3 renonce à se soigner faute de moyens.

Hollande mène une politique dangereuse

Hollande vit dans un rêve. Il est un des rares à avoir été élu lors de sa première présentation à l’élection présidentielle. Comment l’explique t’il ? c’est trés simple, c’est tout bonnement parce qu‘il est le meilleur. Voici son projet pour 2017 avec 16 propositions :

16 propositions pour changer la République

·         Moi président, je ferai une loi sur l'équité en matière d'emploi à la française 

·         Moi président, je créerai des emplois francs pour réduire le chômage des zones urbaines sensibles

·         Moi président, je favoriserai l'émergence d'une élite issue des minorités visibles

·         Moi président, je favoriserai le réinvestissement bancaire dans les quartiers populaires

·         Moi président, j’impulserai la mixité dans le logement

·         Moi président, je systématiserai les bonus incitatifs à la diversité dans la culture.

·         Moi président, je créérai un espace citoyen autour des mémoires des minorités

·         Moi président, je donnerai un statut aux langues de France (Hexagone et Outre-mers)

·         Moi président, j’innoverai pour un enseignement dès le primaire en phase avec les évolutions de notre société et son avenir.

·         Moi président, j’ouvrirai l'école de la République par le jumelage entre différentes écoles et l'inclusion des cultures des primo-arrivants

·         Moi président, je formerai les professeurs à la réalité des quartiers populaires

·         Moi président, j’encouragerai la diversité dans l'enseignement supérieur et la recherche

·         Moi président, je ferai entrer la diversité à l'Assemblée nationale

·         Moi président, j’impulserai la reconnaissance symbolique de l'islam et du judaïsme dans le calendrier républicain.

·         Moi président, je créérai un ministère d'État consacré à la diversité et à l'égalité

·         Moi président, je restaurerai le lien de confiance entre citoyen-ne-s et Police

En un mot, Moi président, je remplacerai les français de souche par les immigrés.

Ne riez pas et prenez ce programme au sérieux car c’est la cellule de réflexion de Terra nova (Voir encadré) proche du PS qui a pondu ce programme. Bon courage ! !

Il faut tailler dans le vif

Les Dibrani, c’est un peu la famille Bidochon jouant dans "Affreux, sales et méchants". Pour en finir avec ce genre d’énergumènes, il faut interdire tous ces associations (en supprimant les subventions) parasitaires, qui plus est engagées politiquement à gauche et surtout à l extrême gauche et qui sont le plus souvent animées par des fonctionnaires payés par l'administration et détachés auprès de celles-ci. La Cimade, l'Ordre de Malte, Forum Réfugiés, le Collectif Respect, France Terre d'Asile et l'Assfam ont obtenu la gestion des Centres de Rétention Administrative avec des ressources régulières permettant de salarier des centaines de militants aux frais du contribuable.

Comment lutter contre l'immigration clandestine ?

·         Plutôt aider les pays concernés à garder leurs populations (au niveau de l’ONU) de manière à ce qu’ils puissent économiquement vivre chez eux.

·         Faire la chasse aux "passeurs"

·         Supprimer toutes ces associations françaises qui les invitent à venir chez nous, qui leur fournissent le "mode d'emploi" pour supprimer leurs papiers et faire en sorte de faire trainer le plus longtemps possible les procédures de retour à la frontière.

 Et puis il y a nos politiques, surtout du côté gauche, totalement laxiste, alors à la prochaine élection, nous n’oublierons pas. En espérant que ce que disait Coluche ne se vérifira pas : « Si voter changeait les choses, il y a longtemps que ce serait interdit »

Encadré :

Faut-il interdire Terra nova ?

Terra Nova se décrit comme un laboratoire d'idées français qui se définit comme progressiste et indépendant, trés proche du Parti socialiste.Terra nova prône le remplacement de la population de souche en France par les immigrés. On a de la peine à croire que cette association bobo de gauche PS avec leurs amis FDG et autres EELV, partant du constat que 90% des immigrés votent à gauche, a décidé tout simplement de privilégier leurs nouveaux électeurs que sont les immigrés . Même, l’ouvrier ne trouve plus grâce à leurs yeux. Qui trouve t’on à Terra nova : François Chérèque, le président, Marc-Olivier Padis, directeur éditorial de Terra Nova, rédacteur en chef de la revue Esprit, Michel Rocard, Daniel Cohn-Bendit, Bertrand Delanoë, Bruno Rebelle, ancien numéro 2 de Greenpeace International (Europe Écologie), Élie Cohen, économiste, Robert Castel, sociologue, Michel Wieviorka, sociologue, Patrick Weil, sociologue, Olivier Duhamel, constitutionnaliste, Anousheh Karvar, secrétaire nationale de la CFDT, Olivier Poivre d'Arvor, écrivain, Matthieu Pigasse, codirecteur général délégué de la banque Lazard en France et vice-président de Lazard en Europe, Jean Peyrelevade, ancien président du Crédit lyonnais, de l'UAP et de Suez, Denis Olivennes, directeur de Europe 1, etc...

Et il y a aussi du beau monde parmi les mécènes de Terra nova : Areva, Air France,Caisse des Dépôts et des Consignations, Groupe Casino, Constructa, EADS, EDF, Ernst & Young, GDF Suez, Microsoft, Mutualité Française, Sanofi, SNCF, Vivendi,...

Terra nova prône la réorientation du Parti socialiste vers une stratégie électorale orientée vers les jeunes, les femmes et les populations immigrées et la régularisation de tous les sans-papiers. Terra nova a désormais un mot d’ordre anti-ouvriers qui sont devenus des ennemis, car c’est la catégorie sociale la plus touchée par l’arrivée de nouveaux migrants.

Terra nova fait 16 propositions pour changer la république. À ce titre, le Parti socialiste doit montrer l'exemple, en diversifiant ses élus et ses cadres et doit s’ engager en faveur d'une France métissée.

 
 

17 oct. 2013

Pép..laire l’exemp..ère (ou, c’est quand la fin de l’immunité de Hollande ?)



En décembre 2006, lors d’une émission de Karl Zero sur le « club du net aol » Hollande était questionné sur le rôle de la première dame de France. Il disait notamment à propos de Bernadette Chirac : « Il n'est pas question de donner une quelconque responsabilité à une conjointe que l'on a pas élu. Pour moi Bernadette Chirac est une conseillère générale du canton de Corrèze... On élit un homme, une femme, on n'élit pas son conjoint ». Pour une fois, je suis tout à fait d’accord avec lui !. Je ne veux pas payer les voyages, le personnel et le train de vie de sa maitresse Madame Trierweiler avec mes impôts. Et en plus je ne suis pas d’accord pour que Madame Trierweiler rencontre à mes frais un couple de lesbiennes sud-africaines.

Qui est Valérie Trierweiler ? Elle n’est pas l’épouse de Hollande, elle n’est pas non plus sa concubine (pas de Pacs, pas de déclaration d’impôt commune) et pourtant elle vit aux crochets de l’état. Un policier du Service de protection des hautes personnalités coûte 71 000 euros par an et par fonctionnaire (chiffre de la Cour des comptes) aux contribuables auxquels s’ajoutent le salaire et les frais annexes, soit 40 000 euros. Or, le plus jeune des enfants de Valérie et de Denis Trierweiler a une escorte de deux policiers qui se relaient chaque jour pour l’emmener au collège dans leur voiture de service. Il a pourtant un père et une mère qui ont des moyens pour assumer cette charge. Pour quelle raisons, est-ce aux contribuables à prendre en charge cette dépense de 220 000 euros par an.

Combien coûte Trieweller ?
Non seulement le fils cadet est pris en charge par l’état, mais il semblerait également que l’ex-mari de la maitresse de Hollande serait sous la protection du Groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR). On a assez reproché à François Mitterrand d’avoir fait prendre en charge par l’État la vie de sa maitresse et de sa fille cachée pendant 14 ans aux frais de l’état. Aujourd’hui, bien que tout se sache plus vite, les médias continuent à couvrir le détournement des deniers de la république. Décidemment, les présidents de gauche ont toutes les audaces et tout le monde trouve cela normal, moi non et je ne dois pas être le seul.

Valérie Trierweiler  dispose à l’Elysée de bureaux et de personnel (chauffeurs, gardes du corps, collaborateurs, équipe d'experts en communication) qu’Hollande a pris soin de mettre à son nom, mais personne n’est dupe. Guillaume Larrivé, député UMP a interrogé Jean-Marc Ayrault, lors de questions au gouvernement  sur le coût, pour les finances de l'État, des collaborateurs affectés au service de Madame Trierweiler. Il avait aussi été question du site internet officiel de Madame Trierweiler ainsi que du personnel et des rémunérations des agents à son service.
Un mois et demi après,  Matignon finit par répondre (c’est plutôt long!): « Cinq collaborateurs sont affectés au service de Madame Valérie Trierweiler : deux agents contractuels et trois fonctionnaires mis à disposition de la Présidence de la République. Le total des rémunérations mensuelles nettes de ces cinq personnes est de 19 742 €. Et Ayrault rajoute (alors qu’on lui a pas demandé de comparer). A titre de comparaison, huit collaborateurs étaient affectés au service de la Première Dame, Madame Carla Bruni-Sarkozy, en janvier 2012 pour une rémunération mensuelle nette globale de 36.448 €. A celle-ci s'ajoutaient tous les mois les facturations de deux prestataires externes assurant pour la Première Dame la gestion d'un site internet pour un montant de 25 714 €, soit une dépense mensuelle totale de plus de 60 000 €. »

 Or, Jean Marc Ayraut ment, en effet sitôt après l'élection de Hollande, Carla Bruni injuriée par Valérie Trierweiler (comme d’ailleurs toutes les ex-premières dames à l'exception de Danièle Mitterrand), déclarait à VSD  « On m’a beaucoup critiquée, mais moi, au moins, je n’avais que deux personnes à mon cabinet, et je n’intervenais pas quand un papier me déplaisait». Cette information a même été confirmée par le chef de cabinet de Valérie Trierweiler, le journaliste  Patrice Biancone,  recruté pour diriger ( et pour réparer les bourdes de la patronne) les quatre personnes mises par l'Élysée à son service pour sa communication personnelle. Il disait au journal « Le Monde » le 20 mai 2012 : « le cabinet de Valérie Trierweiler compterait "4 à 6 personnes"... Sans compter les officiers de sécurité » Il est le seul collaborateur de Mme Trierweiler venu de l'extérieur, la compagne du président ayant décidé de garder à ses côtés les deux personnes qui s'occupaient du secrétariat de Carla Bruni-Sarkozy. "Une autre personne, déjà présente à l'Elysée, pourrait venir renforcer l'équipe"
Quant au salaire de 19 742 € pour 5 personnes soit 3950 euros par personne, c’est encore un mensonge de Matignon car en 2010, la moyenne des salaires des communicants étaient de 7043 euros. Il serait étonnant que Patrice Biancone émarge à un si petit salaire. Quant au salaire de 36.448 € pour les deux personnes de la communication de l’ex-première dame, Matignon ne nous fera pas croire qu’elles gagnaient autant que le président de la République. Quant au coût du site de Valérie Trierweiler, pas de réponse de Matignon.

Carla Bruni-Sarkozy possédait déjà son site en tant que chanteuse. Quel rapport y a t’il entre le site de l'ex Première Dame de France (composé de 3 parties : l’une pour la 'Fondation Carla Bruni-Sarkozy sous l’égide de la « Fondation de France », la seconde pour son rôle d’ambassadrice du « Fonds Mondial de Lutte contre le Sida » et la troisième pour son action de Première Dame) et aujourd’hui ce site de l’Elysée à la gloire d'une journaliste "compagne" de François Hollande et qui n’a aucune mission de qui que ce soit?
En septembre 2012, Valérie Trierweiler s'est auto proclamée « ambassadrice de la fondation Danielle-Mitterrand » qui est censée outre l'accès à l’eau pour tous, défendre les Droits de l'Homme . Valérie Trierweiler n'est dépositaire d'aucune autorité publique. Elle n'est pas non plus chargée d’une mission de service public. Si l’on résume,  cette dame coûte aux contribuables environ 60 000 euros par mois , soit 720 000 euros par an (pour ses 5 communicants et pour son fils), ne sont pas comptés dans ce montant ses frais de bouches, sa garde-robe, ses voyages, sa protection rapprochée, ses chauffeurs et le coût de protection de son ex-époux.    

Le gouvernement est pris au piège de ses mensonges en avouant le budget de dépenses de la maitresse de Hollande. Un aveu pur et simple de détournement de fonds publics à des fins privées. Cette réponse officielle du 1er ministre est la preuve des malversations de François Hollande !
Au fait ! Est-ce que le couple présidentiel va faire une déclaration d'impôts commune pour l'année 2013, et payer l'ISF? Ou Pépère, l'illusionniste va-t-il de nouveau se déclarer célibataire? Quel suspense...

La plainte de Xavier Kemlin
Xavier Kemlin est le petit-fils de Geoffroy Guichard le créateur du groupe Casino. Il s’est fait connaître des médias, en 2011, quand il entama une grève de la faim, dans sa voiture, devant le siège de Casino, afin de défendre les salariés et obtenir la démission du Conseil d’Administration de l’époque. C’est lui aussi qui a obtenu que l’ex-Pdg de la Société Générale Daniel Bouton, comparaisse lors du procès de Jérôme Kerviel (Voir : Kerviel ou lajustice à 2 vitesses). Il dénonça au cours du procès l’absence des vrais responsables que furent l’AMF (Autorité de régulation des marchés), ou encore la direction de la Société Générale, véritables responsables des pertes colossales, supportées par les petits actionnaires et les clients de la Banque.

Mais Il est peu connu en France, ses actions sont boycottées par les médias…. Et ce n’est pas sa dernière provocation qui va lui ouvrir les portes des plateaux télé et des rédactions… il a tout simplement décidé de porter plainte contre Valérie Trierveiler pour détournements de fonds publics. Après un 1er échec (sa première plainte a été rejetée), il vient d’en déposer une seconde le 30 avril 2013 avec constitution de partie civile. Cette dernière a été acceptée et a donné suite à la nomination du juge Le loire chargé d’instruire l’affaire.
Ceux qui pouffaient de rire au début commencent à rire jaune, car le plaignant est déterminé à mener l’affaire à son terme. Hollande est trés embarrassé par cette affaire car bien que les médias n’en n’ont pas parlé, beaucoup de français sont au courant. Et si l’affaire aboutit, Pépère est coincé et n’a que deux solutions:

·         Soit il laisse Mme Trierveiler être mise en examen pour recel de détournement de fonds publics puisqu’elle n’a aucun lien avec lui (ni marié, ni pacsé, ni concubin),

·         Soit Hollande déclare qu’il est en concubinage avec Valérie Trieweller, ce qui est notoire depuis six ans, et il peut être accusé de fausse déclaration de patrimoine et de fausse déclaration fiscale …, ce qui le rend inéligible.

Xavier Kemlin est peut être l’homme qui va abréger le mandat de François Hollande et faire un cadeau aux 75% de Français qui n’en veulent plus à la tête de l’état.
Il semble que pour l’instant, Hollande ait opté pour une 3ème méthode, faire le mort et jouer l’intimidation envers le plaignant. En effet Xavier Kemlin a adressé un message en octobre au site d’une bloggeuse « la révolte »..Il indique avec amertume que rien n’a été fait par la justice alors que Valérie Trierweiler aurait du être convoquée devant le juge en septembre. Il confie être harcelé par "les RG et le service Action" au point de craindre pour sa vie : « que vont-ils inventer pour me décrédibiliser ou m'éliminer ? »

Voici le message de Xavier Kemlin : « je comprends mieux la France : Maintenant que je sais que 75 % des journalistes votent à gauche et que les journaux et les journalistes bénéficient d’avantages fiscaux biens supérieurs aux communs des mortels dont je fais partie ( mortel sans doute plus vite avec les RG et le service action ) aux fesses !!!???
Que vont ils inventer pour me décrédibiliser ou m'éliminer ? en tout cas ça à l'air d’être la patate chaude ma plainte car à ce jour aucun juge d'instruction nommé et ça va faire 3 mois !!! j'ai confiance dans la justice de mon pays, disait  Maitre A  Buffard, son avocat, en rigolant !

©Calculette pour www.revolte-exprimetoi.com

Hollande n’est pas tranquille car cette affaire peut lui attirer des ennuis, des soupçons de fraude fiscale circulent sur le net depuis longtemps.

Hollande a peur

Tout d’abord, comme tout présidentiable, Hollande a fait une déclaration de patrimoine parue au Journal Officiel, or ce document présente un « os » (découvert par la bloggeuse Calculette). Hollande a tout simplement omis de mentionner "certifiée sur l'honneur sincère et exacte", ce qui est passible d’inégibilité. Quand on voit aussi les suspicions sur son patrimoine, on comprend pourquoi il a omis de certifier sur l’honneur. Il a déclaré (publiée au Journal officiel du 11 mai 2012), un patrimoine de 1,17 million d'euros, soit en dessous du seuil de l'impôt sur la fortune, qui est de 1,3 million d’euros. Depuis, "ça n'a pas changé", hormis un compte courant à la Société générale passé de 2 790 euros "à 5 500 euros", indique-t-on à l'Élysée.(Il devrait avoir plus, il a tout gratuit)

déclaration fiscale pas trés normale de Hollande
Hollande est pauvre, mais par omission. Son patrimoine de 1,17 M€ est composée :

·         Une maison à Mougins (Alpes-Maritimes) de 130 m² pour 800.000 euros (Selon la Chambre des notaires, sa valeur serait de 1.380.000 euros)

·         Deux appartements à Cannes de 80 m² pour 230.000 euros (valeur Chambre des notaires: 392.000 euros) et de 54 m² pour 140.000 euros (valeur Chambre des notaires: 264.000 euros)

·         Divers meubles d'une valeur de 15.000 euros (Même pas le minimum retenu par les assurances pour un deux pièces)

·         Un contrat d'assurance-vie à la Société générale de 3500 euros

·         Trois comptes courants, dont un à La Banque postale crédité à 4960,73 euros

Mais apparemment, il n’a pas tout dit, le bruit cours qu’il possède également des biens immobiliers à Londres au 6 Thomas More Stree d’une valeur estimée à 2.622.060€. Il a oublié aussi sa SCI « La sapinière » au Capital de 914.694€, de location de biens immobiliers et de terrains dont le siège social est 28 avenue Duquesne 75007 Paris. Où lui et Ségoléne possèdent différents biens, SCI au CA environ de 218.000€ annuel. Nous arrivons donc à 4.658.060€ pas mal pour un président normal.
C’est sans compter les biens de Valérie Trierweiler (elle serait l’héritière de la Banque Massonneau vendue au Crédit de l’Ouest) qu’il aurait dû rajouter (obligation de faire une déclaration commune pour l’ISF), puisqu’ils sont concubins notoires depuis 6 ans). Oubli, erreur ou omission, peu importe, les services fiscaux pourtant si prompts à redresser les fraudeurs semblent particulièrement figés.
La déclaration de Hollande entachée par un oubli
Il est étonnant que ni le Conseil constitutionnel ni la Commission pour la transparence financière de la vie politique (voir encadré) ne semblent avoir relevé ce grave manquement à la Constitution de nature à invalider la candidature et l'élection de François Hollande ! Le texte de loi est pourtant précis : 

« Dans les deux mois qui suivent son entrée en fonction, le député [NDLR : en l’occurrence "le Président"] est tenu de déposer auprès de la Commission pour la transparence financière de la vie politique une déclaration certifiée sur l'honneur exacte et sincère de sa situation patrimoniale concernant notamment la totalité de ses biens propres ainsi que,(…) »
Publiée au Journal Officiel JORF n°0110 du 11 mai 2012 page 9000 , la déclaration de situation patrimoniale de François Hollande n'a pas été certifiée  "sur l'honneur, exacte et sincère" ! Et pour cause ! me direz-vous ...

Encore une fois le Conseil constitutionnel n’a pas fait son boulot. En tout cas, toutes ces affaires montrent qu’il y a un fort lobby de gauche qui musèle toutes les affaires. Sarkozy et la droite n’en profitent pas.

Hollande, dites-nous la vérité
Il n’y a jamais eu autant d’affaires de financements occultes du PS que pendant les 13 ans de gouvernance du parti par François Hollande. Il n’a jamais pu montrer une quelconque autorité et cela a été la débandade dans nombre de fédérations départementales (voir Hollande tire les ficelles de la justice). Martine Aubry a bien essayé de faire le ménage, quand elle a pris la suite, mais de guerre lasse elle a dû abandonner. Elle disait : « Couille molle, enfoiré, niveau zéro de la politique » ( dans les couloirs du PS.Propos rapportés par l’Express) . « A mon arrivée en 2008, le Parti était un champ de ruines. Je vais devoir déboucher les chiottes moi-même … On lui a confié le PS, il nous a rendu la SFIO…. Nous n’étions pas crédibles pour les Français…C’est un homme de coups, il n’est jamais  sur le fond. Sous Jospin, il n’était pas au gouvernement et ne se sentait pas au niveau »

Quand je vois Hollande s’ apitoyer à la télévision en Afrique du sud cette semaine devant la photo d’un enfant noir tué pendant les émeutes de Soweto à l’époque de l’Apartheid, je ne peux m’empêcher de penser à cette petite fille de 4 ans et demi, dont le père a déposé plainte contre le trio Lang/Moscovici/Hollande (voir Hollande tire les ficelles de la justice) pour complicité de viols en réunion et non assistance à personne en danger. Cette gamine a servi d’objet sexuel et depuis elle en est morte de MST sans aucun soin. Il est normal que son père réclame justice. Monsieur Hollande, j’en ai assez de vos mensonges.

 Encadré :
Encore une commission qui sert à rien

Cette Commission (Commission pour la transparence financière de la vie politique) a la mission de contrôler les déclarations de patrimoine de plus de 6 000 personnalités (ministres, députés, sénateurs, députés européens, principaux élus locaux et dirigeants d’organismes publics) afin de vérifier qu'elles ne s'en mettent pas plein les poches entre le début et la fin de leur mandat. Créée en 1988, la commission est donc capable de suivre l'évolution du patrimoine d'un élu au cours de sa carrière politique. Ils doivent déposer dans les deux mois de leurs prises de fonctions leurs déclarations de patrimoine, mais  il y a de nombreux oublis.

Entre le 1er décembre 2009 et le 19 décembre 2011, 25 % des élus régionaux, 9% des élus départementaux et 13% des sénateurs, soit un total de 199 élus avaient oublié. Depuis décembre 2011, chaque oubli est désormais signalé au parquet. Ceux qui ont oublié risquent donc une sanction d’un an d’inéligibilité et une amende de 15 000 euros, mais on demande à voir. Bonne nouvelle aussi, la Commission peut, depuis la réforme du 14 avril 2011, demander les déclarations d’impôt sur le revenu ou sur la fortune.

En 23 ans d’activité, la Commission a transmis 12 dossiers au parquet, qui ont tous donné lieu à un classement sans suite. Bravo, on comprend pourquoi Cahuzac a caché pendant plus de 20 ans son compte à l’étranger.
Une dernière brève: depuis fin 2011, la commission vient d'annoncer cette semaine avoir déposé 1 dossier au parquet.

 

11 oct. 2013

Hollande tire les ficelles de la justice


 

Dans l’affaire de l’arbitrage Tapie, chaque partie doit choisir son arbitre, c’est ce qu’à fait l’homme d’affaires qui a pris le juge Estoup, l’état et le Crédit Lyonnais ont nommé chacun le leur. Mais les juges considèrent que Bernard Tapie et le juge Estoup étaient amis et que cela a faussé l’arbitrage. Dans l'affaire Bettencourt le juge Gentil nomme une amie (elle a été témoin à son mariage) pour une expertise neurologique qui, en plus, n’est pas sa spécialité, mais ceci est normal , Vous avez dit manipulation !

Depuis l’élection de François Hollande, les affaires judiciaires impliquant l’ancien président Nicolas Sarkozy n’en finissent pas de faire la une de la presse. Hollande souffle sur les braises, mais attention car lui aussi traine des casseroles.


La stratégie anti-sarko de Hollande
La stratégie de Hollande repose sur une cellule qu’il avait mis en place à Tulle. Elle est composé  notamment d’un ex-gendarme (le colonel de gendarmerie Éric Bio-Farina) qu’Hollande utilisait déjà pour ses basses besognes en Corrèze.  Son rôle est de monter en épingle les affaires impliquant Nicolas Sarkozy tout en minimisant celles impliquant le PS. Pour cela, le président a su trouver un allié de poids, une presse qui à 85% est à gauche et qui a bien aidé son élection.
Dès 2008, les journalistes ont fait une propagande pro-Hollande et anti –Sarkozyste. Le point de départ a été le refus par Nicolas Sarkozy de rétablir l’avantage fiscal de 30% d’abattement supplémentaire pour les journalistes. C’est à la suite de ce refus que la presse de gauche entama la campagne anti-Sarkozy. L'avantage fiscal pour les journalistes, supprimé par Juppé et rétabli par Jospin (mais limité à 7 650 euros), a fait débat lorsque Nicolas Sarkozy a souhaité le supprimer. Les syndicats de journalistes notamment de l’humanité ont demandé avant les primaires socialistes à François hollande de rétablir l’abattement de 30% (supprimé par Juppé en 1996). Et comme par hasard, savez-vous qui fût porte-parole des journalistes pour mener  les négociations avec le candidat Hollande, une certaine Valérie Massonneau (plus connue sous le nom de Valérie Trierweiler, en couple avec Hollande à l’époque), accompagnée  d’Audrey Pulvar (compagne de Montebourg).
Mais comme toujours Pépère n’est pas au courant, d’ailleurs alors qu’il avait promis, s’il était élu, de rétablir l’abattement fiscal de 30% au 1er septembre 2012, la promesse est tombée aux oubliettes.
Pour Hollande, il est important d’avoir la majorité des journalistes aux ordres afin de téléguider les affaires et nous faire avaler tous les mensonges de sa politique. 


Les affaires Sarkozy
Il n’y a pourtant pas photo entre le scandale du Crédit lyonnais à 20 milliards d’euros pris en charge par le contribuable et les 180 millions d’euros que soit disant Bernard Tapie aurait récupéré induement, selon l’état PS. Dans l’affaire Tapie, Hollande ne sait plus que faire, après s'être porté partie civile, l'Etat conteste le principe de l'arbitrage devant la justice et maintenant c’est au tour de Bercy de déposer plainte contre Bernard Tapie pour fraude fiscale et insolvabilité. Pour l’affaire Karachi, la seule chose que les juges ont trouvé est un communiqué de l’Elysée de septembre 2011 qui affirmait : « dans l'affaire dite de Karachi, le nom du chef de l'État n'apparaît dans aucun des éléments du dossier ».Pour eux, cela laisserait supposer que Nicolas Sarkozy ait pu avoir connaissance de pièces couvertes par le secret de l'instruction. Ils n’ont que cela à se mettre sous la dent. Pourtant, on pourrait se poser aussi la question : Comment la presse connait-elle tous les détails des affaires judiciaires pendant l’instruction si ce n’est par les juges qui violent eux-mêmes aussi le secret de l’instruction (Ex : l’audition de Nicolas Sarkozy devant le juge Gentil était dévoilée dans la presse en intégralité dès le lendemain) .Cette affaire sent la manipulation du pouvoir actuel à plein nez, en effet au moment de l’affaire Karachi, Sarkozy était en 1995 seulement le porte-parole d’Edouard Balladur.Alors pour quelles raisons, s’agissant de finances occultes de la campagne présidentielle, ne parle t’on jamais du trésorier de campagne René Galy-Dejean et non plus d’une quelconque implication du candidat Balladur. Et bien c’est facile à deviner aucun de ses deux n’a de chances d’ être élu aux prochaines présidentielles, quant à Sarkozy, il est craint comme la peste.

Il y a aussi l’affaire Bettencourt dans laquelle Sophie Gromb, membre de ce groupe de cinq médecins, et rédactrice de la synthèse des travaux, était témoin au mariage du juge Jean-Michel Gentil. De plus aucun des neurologues figurant sur la liste des experts agréés près des tribunaux n’ont été contactés par le juge pour l’expertise. Certains des médecins, ayant fait l’expertise, ont été sommés de se rendre chez la milliardaire et ils affirment que c’est Madame Gromb qui a composé elle-même la liste des experts. On apprend aussi qu’un autre témoin du mariage du juge Gentil, serait la femme du patron du JIRS de Bordeaux. Or cette juridiction était chargée de l'enquête sur la présomption d'abus de faiblesse de Madame Bettancourt. Dans l’incrimination de l’ancien président de la république, on s’aperçoit que l’affaire était cousue de fil blanc, tout d’abord c’est Claire Thibout, l’ex-compable de Liliane Bettencourt qui affirme que Woerth a pu recevoir, comme trésorier de l'UMP, 150.000 euros en liquide pour la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, information qu'elle nie 3 jours plus tard. Trop tard, le parquet de Nanterre a ouvert illico une enquête. Puis en 2011, c'est la juge Isabelle Prévost-Desprez dans un livre « Sarko m'a tuer » qui affirme qu’Henriette Youpatchou (ex-infirmière de Liliane Bettencourt), aurait assisté à des remises d'argent liquide à Nicolas Sarkozy, ce que l’intéressé dément catégoriquement.

On comprend pourquoi aujourd’hui, Nicolas Sarkozy vient d’obtenir un non-lieu dans cette affaire et en plus accordé par le juge Gentil, lui-même...
Le financement de campagne de Nicolas Sarkozy par la Lybie, il s’agirait d’un financement supposé de 50 millions d’euros en faveur de la campagne à l’élection présidentielle de 2007. Pour l’instant, à part le fils Kadhafi qui en a fait la révélation, du début de l’intervention franco-britannique le 20 mars 2011 à la mort de Mouammar Kadhafi le 20 octobre 2011, le chef de l’état lybien n’a jamais évoqué de telles révélations ni présenté de preuves. Et enfin, l’homme d’affaires Takeidine qui avait annoncé détenir des preuves est depuis incapable de les montrer.


Et les casseroles de Hollande ?
Même si les médias sont plutôt discrets, de nombreuses affaires touchent Hollande ou son entourage. Il a pour l’instant adopté la méthode « Je ne sais rien, mais j’aiderais la justice à faire toute la lumière ».
Affaire Teulade ? Il ne savait rien, Affaire Dalongeville ? Il ne savait rien , Affaire Guérini ? Il ne savait rien, Affaire Kucheida ? Il ne savait rien, Affaire DSK ? Il ne savait rien, Affaire Cahuzac ? Il ne savait rien, Affaire Augier ? Il ne savait rien, Affaire «pizza connection» de Robert Navarro ? Il ne savait rien. Je sais que ces noms, à part Cahuzac et DSK ne vous disent rien, que voulez-vous ce sont tous des amis de Hollande, il est donc plus ou moins interdit d’en parler.
Et il y en a d’autres, passons en revue quelques affaires qui concernent les amis de Hollande. Au prochain numéro, vous aurez droit à celles concernant le président irréprochable.
Monsieur Hollande a été durant 11 ans secrétaire du PS, mais il n’a rien vu et rien entendu. Va t’il tenir sa promesse, l’annulation de l’ immunite du chef de l’état, il n’en parle plus. Encore un mensonge.
Nous éviterons de parler des repris de justice entourant le président exemplaire (Jean Marc Ayrault, Harlem Désir) sans oublier  une pensée pour les fils Taubira et Touraine, certainement emprisonnés injustement, mais c’est hors sujet.


Affaire Teulade
René Teulade a présidé de 1974 à 1992 la Mutuelle retraite de la fonction publique (MRFP). Il lui est reproché d'avoir continué à profiter des mêmes avantages (Logements de fonction gratuit, ...) pendant 9 années supplémentaires,  entre 1992 et 2000 pour un montant de plusieurs dizaines de milliers d'euros. En première instance, le sénateur-maire d'Argentat (Corrèze) et suppléant du député Hollande, René Teulade, a été condamné à 18 mois de prison avec sursis et 5.000 euros d'amende pour abus de confiance.
De nombreux plaignants de cette affaire (au nombre de 4000) aimeraient entendre le chef de l’état. En effet, de 1984 à 1986, Hollande était trésorier d’une association présidée par Danielle Mitterrand, hébergé dans des locaux de la MRFP. Entendu par la police en 2006, Hollande a répondu : «  Je savais comme trésorier que l’association était hébergée dans les locaux de la Mutuelle, mais je n’avais pas connaissance des conditions de bail, ignorant même s’il y avait bail ou pas ». Pourtant, bail ou pas, en tant que trésorier, il aurait dû connaitre l’ardoise due à la mutuelle : 156 860 francs.
Le jugement en appel a été repoussé l’avocat de René Teulade étant souffrant. En Italie c'est l'accusé qui se fait hospitaliser pour retarder son procès. Au Parti Socialiste on est moderne, on délègue, c'est l'avocat qui se fait hospitaliser !!


Affaire Cahuzac
Là non plus, Hollande ne savait rien (Voir : En républiquedes menteurs, les amnésiques sont rois)

Affaire Dallongeville
Gérard Dalongeville, ancien maire PS d'Hénin-Beaumont, a été condamné à 4 ans de prison dont 3 ans ferme, à 5 ans d'inéligibilité et à 50.000 euros d'amende. Il a fait appel du jugement car il estime que les détournements de fonds dont il est accusé (un système de fausses factures entre 2006 et 2009 pour un montant qui pourrait atteindre 4 millions d'euros)  étaient pour la fédération PS du Pas-de-Calais.
François Hollande a été appellé comme témoin dans le procès de Gérard Dalongeville, mais ne s’y est pas rendu, contrairement à sa promesse de campagne. Un mensonge de plus.
François Hollande, à la tête du PS n’est pas au courant de ces malversations. Bien sur que non, est-on tenté de répondre. En tout cas, Gérard Dallongeville aimerait l’entendre lors de son procès en appel.


Le baron Kucheida, fédération PS du Pas de calais 
le député-maire de Liévin (Pas-de-Calais), Jean-Pierre Kucheida, qui dirige la plus grosse fédération socialiste de France est dans le collimateur de la justice, après que la Cours régionale des comptes a alerté la justice.Kucheida est visé par une enquête pour «abus de bien social aux fins d’enrichissement personnel et de financement politique illicite» et soupçons de corruption. Face à cette nouvelle affaire, le PS a souhaité réagir et montrer sa fermeté. Une commission d'enquête présidée par le socialiste Alain Richard créé en février 2012 a rendu son rapport  un mois après l’élection de Hollande. Depuis, il semble que Pépère a été touché  d’amnésie et ne plus se souvenir de ses liens avec Jean-Pierre Kucheida.
Finalement, la montagne a accouché d’une souris, Jean-Pierre Kucheida a été condamné à 30 000 euros d'amende alors qu'on lui promettait une inéligibilité et de la prison. Il a été condamné uniquement parce qu'il n'a pas suffisamment justifié une somme de 11 900 euros. Et en plus, il ne doute de rien, il a fait appel.


Affaire Guerini
Jean-Noël Guérini, le président du conseil général des Bouches-du-Rhône est soupçonné d'avoir favorisé son frère, qui possède des sociétés de gestion des déchets dans l'attribution de marchés publics.
Fin 2010, Arnaud Montebourg, avait alerté la direction du Parti socialiste, dénonçant les dérives et recommandait la mise sous tutelle de la fédération PS des Bouches-du-Rhône. Mais en mars 2011, Martine Aubry, première secrétaire du PS, lance une commission d'enquête interne qui précise qu'il « n'y a rien » dans le rapport Montebourg, « pas un élément concret, précis, pas un fait ». Jean-Noël Guérini est blanchi par le PS et il annonce vouloir porter plainte pour diffamation contre Arnaud Montebourg. Il est, malgré les accusations, réélu président du conseil général des Bouches-du-Rhône. As-t’on voulu laver plus blanc que la justice ? (Cela rappelle une autre affaire).

Le 8 septembre 2011, Jean-Noël Guérini est mis en examen pour « complicité d'obstacle à la manifestation de la vérité », « prise illégale d'intérêts », « trafic d'influence » et « association de malfaiteurs en vue du trafic d'influence et recel de trafic » rien que ça. La commission du PS n’a rien vu de tout ça !
Alors que c’est le plus gros scandale du le PS, c’est « silence radio » au PS et Guérini est toujours en place. Là encore, François Hollande ne sait rien, ne voit rien, n’a jamais rien entendu et ne connait personne. Pourtant Hollande ne s’est pas privé de rendre visite à son ami marseillais durant la dernière campagne présidentielle.

Affaire DSK
C’est manifestement l’affaire qui a propulsé Pépère. Si DSK n’avait pas fauté nous l’aurions certainement comme président de la république. Pouquoi s’est-il fait prendre à quelques mois de sa possible élection comme candidat PS à la présidentielle? Pour une fois la presse de gauche n’a pas été muselée, ils ont pu écrire sans retenue sur le sujet. Mais les travers de DSK n’empêchent pas qu’il est considéré comme un brillant économiste et qu’il fait aujourd’hui de nombreuses conférences. Ce ne sera jamais le cas de Pépère.
François Hollande ne s’est jamais expliqué sur son silence à propos de DSK, il a pourtant pris comme directeur de campagne Pierre Moscovici, qui a été un proche de Dominique Strauss-Kahn et la ensuite nommé aux finances. Hollande ne pouvait ignorer le fait qu'il se vautrait dans la luxure.


Affaires Thomas Fabius : appartement et casino
Aprés avoir été condamné en 2011 pour avoir escroqué 90 000 euros, Thomas Fabius, en plaidant coupable, a écopé de 15.000 euros d'amende, dont 10.000 avec sursis, s'épargnant ainsi un procès et une inscription au casier judiciaire. C’est désormais deux autres affaires, dans lesquelles le fils Fabius est impliqué et qui viennent compliquer la république exemplaire de Pépère.

·         Un appartement de 4,4 millions euros, payé 7,4 millions

Alors que son père a déclaré dans son patrimoine détenir seulement 6 millions d’euros, le fils Fabius, s’est offert en 2012 un appartement de 285m2 pour un prix de 7,4 millions euros. C’est d’autant plus étonnant qu’il est sans emploi et qu’il ne paye pas d’impôt sur le revenu. Cet appartement, à l’origine propriété de Claude Zidi a été vendu en 2010 pour la somme de 4,4 millions à Béatrice B.,héritière d’une famille de la grande distribution. Cette dernière revend donc l’appartement 2 ans après, le 19 avril 2012, à la SCI Poopie Woopie, gérée par une jeune Hollandaise, Irma S. (la compagne de Thomas Fabius), le fils du ministre n’apparait pas,  bien qu’il soit le propriétaire de cette SCI.

D’où vient cet argent et pourquoi ce prix exorbitant de 26 000 euros au m2 alors que dans ce quartier de Paris les appartements similaires se négocient entre 15 et 17 000 euros? Voilà ce que se demandent les enquêteurs qui ont été alertés par Tracfin. Et comment, alors que Thomas Fabius ne paie aucun impôt sur le revenu peut-il s’offrir un appartement de cette valeur ? On découvre également que la soeur et le beau-frère de la vendeuse possèdent en Normandie un haras réputé dans le monde des concours hippiques et qu’ils ont longtemps côtoyé un autre propriétaire de chevaux, François Fabius, le frère de Laurent Fabius, décédé en 2006. Le monde est petit.

Le prix d’acquisition était mentionné sur l’acte de vente et Thomas Fabius savait donc qu’il surpayait de 3 millions  cet appartement. Il a versé  3,4 millions au comptant et le solde a été réglé par un prêt bancaire de 4 millions d’euros obtenu auprès de la banque italienne Monte Paschi, remboursable en une fois le 30 juin 2022 et garanti sur la valeur de l’appartement.

·         D’où viennent ces 3,4 millions euros qu’il règle comptant pour l’opération ?

·         Thomas Fabius a-t-il si peu le sens des affaires ?

A moins que cette transaction ne cache une opération de blanchiment. C’est en tout cas une des hypothèses sur lesquelles planchent aujourd’hui les policiers de l’Office central de répression de la grande délinquance financière (OCRGDF).

Et bien moi, je vais vous dire ce que j’en pense
-          imaginez que vous ayez un peu trop d'argent liquide non déclaré... Pourquoi ne pas utiliser une niche fiscale comme par exemple l'absence de taxations de plus value sur la vente d'une résidence principale.

Vous faites d’une pierre deux 2 coups :
- Vous demandez à un ami de vous vendre trés cher son appartement et ainsi vous officialisez une grosse rentrée d'argent (= blanchiment). Le vendeur est exempté de plus value sur sa résidence principale.
- vous n’avez pas le prix total pour payer l’appartement, peu importe, quand on est fils de ... , un banquier ami vous fait un prêt du solde que vous lui remboursez dans 10 ans.(vous n’oubliez pas de donner une petite prime au vendeur pour sa gentillesse...)

·         Affaire Thomas Fabius casino de Monte carlo
L’autre affaire est plus récente, en effet le fils Fabius aurait perdu lors d’une soirée au Casino à Monaco la somme de 700 000 euros en une soirée. Bien que ce soit démenti par la SBM (Société des Bains de Mer), cette dette aurait été annulée et c’est cette annulation anormale  qui a déclenché une enquête judiciaire internationale.   
« détournement de fonds»,« faux », « escroquerie » et « blanchiment », décidemment il commence bien ce jeune.
Thomas Fabius avait l’habitude de dire : « Sachez qu’en France, personne ne peut toucher à un cheveu des Fabius.»  A gauche, ils ont tous les droits.


La «pizza connection» de Robert Navarro, un proche de Hollande
La direction nationale du PS a déposé une plainte contre Robert Navarro, sénateur et vice-président de la région Languedoc-Roussillon, en avril en 2011 pour « abus de confiance ». De nombreuses factures pour des déplacements en avion injustifiés, pour un montant de 90 000 à 100 000 euros, des frais de fournitures, payées par la fédération PS de l’hérault mais livrées au Parlement à Bruxelles, ou des frais de bouche, dont 42 000 euros de pizzas en 2 ans, c’est ce qui a été constaté. L'épouse du sénateur, Dominique Navarro, assistante de François Rebsamen, président du groupe socialiste au Sénat et maire de Dijon, a aussi été mis en examen pour « abus de confiance » et placée sous contrôle judiciaire. Son mari n'a toujours pas été entendu par la justice, mais le Sénat a levé l’immunité parlementaire du sénateur qui a été exclu du PS en février 2010.
Fait troublant en 2012, malgré son exclusion du PS et les charges qui pèsent sur lui, Hollande prend Robert Navarro dans son équipe de campagne. Les affaires judiciaires ne semblent pas embarrasser le PS, même pendant la présidentielle.
Enfin, on sait au moins que les potes à François Hollande ont des goûts simples, ils aiment la pizza, même si l’ex coordinateur de campagne de Pépère, a confondu ses comptes perso avec ceux du PS… 42 000 € de pizzas, c’est pas grand chose…
Là encore Pépère va nous dire qu’il ne savait pas…


Sylvie Andrieux, privée de son investiture pour les législatives
Sylvie Andrieux a attribué les ¾ des subventions à des associations fictives ou en sommeil de sa circonscription dans le but de fidéliser son électorat (en clair elle a acheté ses électeurs à vos frais). Elle a été déclarée coupable de détournement de fonds publics par le tribunal correctionnel de Marseille, et condamnée à trois ans de prison dont 1 an ferme, 100 000 euros d'amende, 5 ans d'inéligibilité et à rembourser avec ses comparses 716 593 euros de dommages et intérêts au conseil régional. Mais rien ne la touche,elle fait appel, ce qui lui permet de conserver son poste de députée apparentée au groupe PS à l'Assemblée nationale, bien que Solférino lui ait retiré l’investiture du parti en mai 2012. Elle a été quand même réelue avec 51% des voix face à un candidat FN.


Christian Bourquin, deux condamnations au compteur
Le sénateur PS Christian Bourquin, également président du conseil régional du Languedoc-Roussillon collectionne les condamnations :

·         En novembre 2010, Christian Bourquin est condamné par la cour d'appel d'Aix-en-Provence à une amende de 5 000 euros pour une affaire de minoration de comptes de campagne.

·         En janvier 2012, il est condamné à 2 mois de prison avec sursis par le tribunal de Bordeaux pour favoritisme dans un marché public qui remonte à 1999.

·         En 2013, la Cour Régionale des Comptes dénonce des "abus" et des "irrégularités" dans l'utilisation des fonds de la région, notamment 130 000 euros d'alcool en 2010, du linge commandé hors marché pour 31 654 euros ainsi qu'un voyage en Chine au devis anormalement élevé ( 103 320 euros).


Quelle sale nouvelle affaire : Mr Hollande doit s ‘expliquer
C’est peut- être les fréquentations de Hollande qui risquent de le perdre. On a constaté qu’il a été poussé par certains lobbies et amis pour passer en force la loi sur le mariage pour tous. En janvier 2013, Pierre Bergé, considéré comme un des financiers du couple Hollande/Royal  disait sur l’antenne BFM plusieurs mois avant le vote de la future loi du « mariage pour tous » : "Nous avons gagné, il n’est pas question que le Président de la République recule sur ce sujet !" QUI COMMANDE DANS CE PAYS ?!!! Monsieur Pierre Bergé ou Monsieur François Hollande ?

Hollande a de curieuses fréquentations , notamment des personnalités impliquées dans des affaires de pédophilie. Une affaire trés ennuyeuse pour le chef de l’état qui risque d’ être dévoilée par les médias, si cela débouche sur un procès. En effet, une nouvelle plaine a pu être enregistrée, quelques jours avant l’élection présidentielle de 2012, avec constitution de partie civile contre Hollande et Moscovici pour complicité de viols en réunion et non assistance à personne en danger, et contre Jacques Lang pour des viols en réunion. Cette fois-ci la plainte n’a pas été classée sans suite, ni perdue. Elle a été jugée recevable et le doyen des Juges d’Instruction a saisi un Juge le 23 mars 2013. L’Instruction est ouverte par le parquet de Paris contre Jacques Lang et Pierre Moscovici pour viol en réunion sur mineur de moins de 15 ans et indirectement contre François Hollande pour non dénonciation.

Depuis aucune information, le plaignant ne veut plus parler (il subit des pressions), l'instruction n'a pas bougé d'un iota. En revanche, dans la plainte pour diffamation lancée par Jacques Lang, c'est nettement plus rapide, puisque le plaignant et le site internet ayant diffusé l'affaire sont tous les deux mis en examen.
 
La république exemplaire : un mensonge de plus
Hollande est de plus en plus cité dans des affaires le concernant directement. Pour l’instant il joue l’amnésique, mais des suspicions apparaissent sur ces déclarations fiscales et sur le statut de sa maitresse, installée à L’élysée aux frais de l’état. Quel tableau aux yeux des français et des instances internationales! Pas sûr que Hollande revienne sur le statut pénal du chef de l’état, comme il l’a promis.

Curieusement, les journalistes n'ont pas l'air intéressé, alors que d'habitude, ils se jettent sur le moindre fait divers. Y a-t-il une chape de plomb aussi lourde que celle qui recouvrait les agissements de DSK dont on sait aujourd'hui que tout le microcosme était au courant....

Encadré :

Les amis exemplaires de Hollande

·         Alain Gouriou (PS) Ancien Député, Maire et Vice-Président du CG des Côtes d'Armor, il a été reconnu coupable d'abus de confiance mais dispensé de peine en 2008.

·         Anne Hidalgo (PS):  Actuelle adjointe au Maire de Paris, elle aurait été condamnée en 2012 à 40 000 € d'amende pour infraction à la législation sur la durée du travail, d'après le syndicat FO CAS-VP.

·         Arnaud Montebourg (PS): Actuel Ministre du Redressement Productif, mis en cause en 2010 pour diffamation. Condamné en mai 2012 pour avoir injurié les anciens dirigeants de l'entreprise Sea France. Assigné en Justice en octobre 2012, alors qu'il est Ministre du Redressement Productif, pour plagiat. Condamné en décembre 2012 pour atteinte à la présomption d'innocence de Guérini.

·         Bernard Granié (PS): Elu d'une intercommunalité condamné en 2011 pour corruption. Peine confirmée par la Cour de cassation en mars 2013.

·         Bertrand Delanöe (PS): Actuel Maire de Paris condamné en 2010 pour atteinte au droit du travail. 

·         Charles Josselin (PS): Ancien Ministre sous Lionel Jospin de 1997 à 2002 et Secrétaire d'Etat à plusieurs reprises, il a été reconnu coupable d'abus de confiance mais dispensé de peine en 2008.

·         Claudie Lebreton (PS) Ancien Maire, Conseiller Régional de Bretagne, actuel Président du Conseil général des Côtes d'Armor, il a été reconnu coupable de prise illégal d'intérêts mais dispensé de peine en 2008.

·         Daniel Zaïdani (DVG) Le Président du Conseil général de Mayotte a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire le 12 juin 2013, avec interdiction de sortie du territoire.

·         Edmond Hervé (PS): Actuel Sénateur, condamné en 1999 pour manquement à une obligation de sécurité dans l'affaire du sang contaminé.

·         Elie Pigmal (PS):  Ancien Maire PS de Saint Estève, condamné en 2012 pour délit de favoritisme.

·         François Bernardini (ex/de nouveau? PS):  Maire d'Istres condamné en 2001 pour ingérence, détournement de fonds publics, abus de confiance et abus de biens sociaux. 

·         François Xavier Bordeaux (PS): Ancien dirigeant du PS bordelais condamné en 2011 pour abus de faiblesse

·         Harlem Desir (PS): Actuel Député Européen condamné en 1998 pour recel d'abus de confiance. 

·         Henri Emmanuelli (PS): Ex Ministre sous les Gouvernements Mauroy et Fabius, actuel Président du Conseil Général des Landes, condamné en 1997 pour trafic d'influence.

·         Ibrahim Tariket (PS): Conseiller Mubnicipal de Clichy condamné à 5 ans de prison ferme pour agression.

·         Jean-Christophe Cambadélis (PS) : Député, condamné en 2006 pour l'affaire de la MNEF.

·         Jean-Christophe Mitterrand: Fils de François Mitterrand, ex conseiller de son père à l'Elysée pour les affaires africaines, condamné en 2009 pour recel d'abus de bien sociaux.

·         Jean-David Ciot (PS): Ni arrêté ni condamné mais visé par la Justice dans la cadre de l'affaire Guérini; affaire à suivre!

·         Jean-François Noyes (PS): Conseiller Général des Bouches-Du-Rhône, mis en examen en 2012 dans le cadre de l'Affaire Guérini pour association de malfaiteurs en vue de trafic d'influence et recel de trafic d'influence.

·         Jean-Marc Ayrault (PS): Actuel Député, condamné en 1997 pour délit de favoritisme. 

·         Jean-Marie Le Chevallier (PS): Actuel Député, condamné en 2003 pour subordination de témoin. 

·         Jean-Michel Baylet (PRG):  Actuel Sénateur du Tarn et Garonne condamné en 2003 pour abus de biens sociaux. 

·         Jean-Paul Huchon (PS): Actuel Président de Région IDF, condamné en 2007 pour prise illégale d'intérêt et en 2011 par le Conseil d'Etat.

·         Jean-Pierre Balduyck (PS): Actuel Député du Nord, condamné en 2005 pour favoritisme a fait appel de sa condamnation. Il est relaxé par la Cour d'Appel de Douai en mars 2006.

·         Jean-Pierre Destrade (PS): Ex élu et Porte Parole du PS condamné en 2005 pour escroquerie et trafic d'influence.

·         Jean-Pierre Maggi (PS): Maire de Velaux, mis en examen en 2010 pour délit de favoritisme mais finalement relaxé en janvier 2012. 

·         Khadija Aram (ex PS): Ancienne élue municipale condamnée en 2011 pour trafic d'influence et abus de confiance. 

·         Laurent Fabius (PS): Ex 1er Ministre sous Mitterrand, mis en cause dans l'affaire du sang contaminé puis relaxé.  

·         Laroussi Oueslati (PRG): Mise en examen en 2010 pour trafic de faux diplômes. 

·         Line Cohen Solal (PS): Actuelle adjointe au Maire de Paris, condamnée en 2011 dans la même affaire que celle touchant Pierre Mauroy.

·         Martine Aubry (PS): Mise en examen pour homicides et blessures involontaires le 6 octobre 2012 dans le cadre de l'une des affaires relatives au dossier de l'amiante. Mise en examen annulée le vendredi 17 mai 2013.

·         Michel Dary (PRG): Ex député Européen, mis en cause en 2010 pour recel d'abus de confiance suivi d'un non lieu prononcé en sa faveur.

·         Michel Delebarre (PS): Ancien Ministre sous Mitterrand, condamné en 2005 dans l'Affaire des Ecoutes Téléphoniques. 

·         Michel Laignel (PS): Condamné en 2006 pour faux, usage de faux, délit de favoritisme, prise illégale d'intérêt, et détournement de fond. 

·         Michel Tonon (PS): Maire de Salon de Provence, mis en examen en 2010 pour délit de favoritisme mais finalement relaxé en janvier 2012. 

·         Mohamed Abdi (PS): Condamné en 2007 pour escroquerie. 

·         Monique Delessard (PS): Actuelle Maire de Pontault-Combaut en 2010 pour mariage illégal.

·         Patrick Sève (PS):  Maire de L'Hay-Les-Roses mis en examen en 2011 pour octroie inustifié de marchés publics et soustraction de fonds publics. 

·         Pascal Buchet (PS): Maire PS de Fontenay Aux Roses reconnu coupable en 2012 de harcèlement moral après le suicide d'une de ses collaboratrice.

·         Philippe Sanmarco (PS): Ancien Député Socialiste des Bouches-Du-Rhône, condamné en 1997 pour complicité de trafic d'influence dans l'affaire du financement occulte du PS, l'Affaire Urba. 

·         Pierre Mauroy (PS): Ex 1er Ministre sous Mitterrand et ex Maire de Lille condamné en 2011 pour emploi fictif. 

·         Pierre Moscovici (PS): Actuel député, condamné en 2001 pour atteinte au droit à l'image.

·         Robert Gaïa (PS): Député du Var condamné en 2002 pour favoritisme. 

·         Ségolène Royal (PS): Présidente de Région Poitou Charente et ex Ministre sous Mitterrand, condamnée en 2008 pour licenciements abusifs.

·         Serge Andréoni (PS):  Actuel Sénateur Maire mis en examen en 2011 pour complicité de trafic d'influence dans le cas de l'affaire Guérini.

·         Yacine Chaouat (PS): Actuel adjoint au Maire du 19ème Arrondissement chargé de la médiation et condamné en 2011 en appel pour violences conjugales.

 
© Pierre Parrillo sur http://pierre.parrillo.over-blog.fr/