30 nov. 2013

Moscomic est rentré bredouille de Chine


 Pour conclure son fructueux voyage en Chine en mars dernier, Pépère a demandé à Moscovici d’aller sur place pour finaliser les contrats qu’il pensait avoir enclenché. Mais son ministre des finances est revenu bredouille et pourtant c'est l'un des meilleurs du PS !!!!. Il faut dire que Pépère est trés mal secondé, entre un  Ayrault arrivé à Matignon sans jamais avoir été sous ministre, un Montebourg, meilleur à la télé qu'à l'usine, Duflot, uniquement soucieuse de garder sa place, Sapin transparent et absent avec ses chiffres catastrophiques, même Taubira que le fameux syndicat commence à trouver mauvaise et Valls qui a les dents qui rayent le parquet. Heureusement Pépère peut compter sur Najat Vallaud-Belkacem "la voix de son maitre" et sur Yamina Benguigui, la très utile et très compétente ministre de la francophonie, pour lui donner de bonnes idées.



On sentait bien qu’il ne voulait pas aller en Chine, il est parti là-bas en trainant les pieds. La veille à la télévision, il était questionné sur la remise à plat de la fiscalité par le premier ministre Jean marc Ayrault et ce que disait Moscovici à propos de cette réforme sonnait faux. C’est drôle mais ce type quand il ment, ça se voit à sa tête et à ses mimiques. Y-a pas à dire Pépère avait bien fait de le choisir comme son porte-parole de campagne, il ne sait faire que ça : mentir.  Il faut reconnaitre qu’il n’est pas normal qu’Ayrault convoque les syndicats et le patronat pour leur demander leur avis sur cette réforme alors que c’est au ministre des finances à la conduire. Cela aurait pu attendre deux ou trois jours que Moscovici rentre de Chine.
En mars 2013, Hollande avait fait un voyage éclair de 37 heures en Chine. Il avait emmené dans ses bagages une délégation de 80 dirigeants d’entreprises, huit ministres, un ancien Premier ministre (Jean-Pierre Raffarin, président du comité France-Chine) et une éventuelle future première ministre (Martine Aubry). Ce voyage était l'occasion de tenter de décrocher quelques contrats mais surtout de faire la promotion des entreprises françaises dans un pays avec lequel la France a un déficit commercial de 26 milliards d'euros.Il a du affréter un airbus supplémentaire tellement il y avait d’invités. 37 heures c’est court, pour résorber le déficit avec la Chine, mais pas de problème, avec son équipe de « gus gus » socialos économistes, il allait montrer aux chinois ce qu’est la vraie économie.

Le charcutier de Tulle
En 2012, le déficit commercial avec la Chine représentait 26 milliards d'euros, soit 40% de son déficit commercial. L'un des objectifs de ce voyage était de tenter de "rééquilibrer" les relations commerciales avec le pays. Il a été question de nucléaire, d'aéronautique, mais d'autres secteurs ont également été concernés.
En effet, Pépère a eu une idée de génie, la charcuterie "Made in France", personne n’y avait pensé avant lui. Pour cela, il avait emmené dans ses bagages le président de la Fédération des industriels de la charcuterie et quelques industriels du secteur. Ces derniers souhaitent pouvoir vendre saucissons, jambons et autres cochonnailles aux Chinois avant le nouvel an 2014. Le problème est que le chinois moyen n’est pas habitué à manger des charcuteries. De plus de nombreux produits seraient de toute façon bloqués par les normes sanitaires qui empêchent certaines exportations de produits français.
Cette visite aurait pu se clôturer sur un grand succès pour François Hollande s'il arrivait à exporter la charcuterie française en Chine et ainsi reduire le déficit commerciale de manière importante.
 

Hollande, pas trés bon commercial
La chine a signé un « accord d’intention » sur « l’achat éventuel » de 60 Airbus A320 qui seront construits ... en Chine, chapeau bas Mr Hollande. Vendre aux Chinois des produits fabriqués en Chine, un exploit.  A part créer des emplois en Chine et éventuellement gonfler les bénéfices de la société EADS qui va certainement payer ou pas un impôt société chinois négocié à la baisse. Ce que les médias oublient de dire est que cette intention d’achat n’est pas nouvelle puisqu’elle est gelée depuis l'an dernier par Pékin en réponse à l'imposition de la taxe carbone par l'Union européenne.

Il y a ensuite le nucléaire avec le trio EDF/AREVA/CEA qui espèrent obtenir quelques accords avec CGNPC (China Guangdong Nuclear Power Company). Ces accords porteraient sur des discussions éventuelles qui évoqueraient de possibles nouveaux EPR 3 et 4 à Taishan. Comme vous le voyez, rien n’est fait et même ce serait encore de l’emploi pour les chinois et surtout du transfert de technologie. Un autre accord concerne Areva, ce serait « une solide lettre d'intention » qui ouvrirait la voie à des discussions commerciales sur la fourniture d'une usine de retraitement des combustibles usés, mais cet accord est encore incertain. Le CEA (Commissariat à l'énergie atomique) pourrait aussi, mais rien de sûr non plus, signer un accord de coopération avec la China Atomic Energy Authority (CAEA).
Tous ces projets avec EDF intéressant le nucléaire ou avec des groupes comme Veolia et Suez sur des projets d'urbanisation n’apportent rien à la balance commerciale de la France.

La liste des entreprises lors du déplacement présidentiel est impressionnante, mais ont-ils réellement besoin de l’argent des contribuables ? . Il s'agit, entre autres, d'Airbus, Alstom, Club Med, LVMH, Areva, Andros, Carrefour, Auchan, PSA Peugeot-Citroën, RATP, Viadeo, Veolia, Total, PPR, Suez Environnement, EDF, Merieux et Schneider Electric, pour ne citer qu'eux.
Le bruit court que comme cadeau de bienvenue Hollande aurait offert au président chinois deux statuettes en bronze "empruntées" au Louvre...

Tout n’est pas à jeter dans ce voyage de Hollande
Non Hollande n’est pas allé pour rien en Chine, il a inauguré l'Institut Pasteur de Shanghai, qui pourtant, l’avait déjà été le 11 Octobre 2004 par Jacques Chirac. Il a aussi visité le bâtiment que son ami Queyranne de la Region Rhone Alpes a construit en Chine à Shangai, un gouffre de plusieurs millions d'euros (construction payée par le contribuable rhône alpin). Les chinois ont même imposé le paiement d’un loyer en plus pour pouvoir occuper le bâtiment dont plus de 50% est vide. Les socialistes et leur folie des grandeurs, mais ils s'en fichent, c'est pas leur argent qu'ils gaspillent.

Enfin, sur un plan plus politique, la présence de Martine Aubry aux côtés de François Hollande n’est pas insignifiante. Nommée par le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius comme représentante spéciale pour les relations économiques avec la Chine, la maire de Lille était là pour justifier son nouveau job et pour apprendre le chinois en 37 heures.

Les chinois vont-ils renvoyer l’ascenseur?
Mais me direz-vous, les chinois investissent en France, oui, mais ils ne créent pas d’emploi. Quand ils achètent un chateau dans le bordelais ou une usine, ils gardent le personnel en place, mais ce qui les intéressent c’est de s’accaparer la technologie. Vous ne verrez jamais un industriel chinois venir monter de toutes pièces une usine et créer des milliers d’emplois. Le dernier connu à avoir fait cela c’est Toyota à Valenciennes, mais je confond il est japonais, pas chinois et puis il y a longtemps de cela. En revanche, nombre de chinois ont embauché des oenologues français qui sont partis en Chine créer de toutes pièces des propriétés viticoles qui dans quelques années vont concurrencer les vins français.

 Le "Made in Germany" triomphe en Chine
L'Allemagne est de loin le premier exportateur (45% des exportations de l’Union Européenne vers la Chine, soit 32,4 milliards d’euros) suivi par la la France (7,2 milliards d’euros, soit 10%)

Dès son arrivée, entouré de ses ministres, notre Président commence par donner des leçons et des Conseils ...aux chinois. Ce n'est pas comme cela qu'on deviendra performant face aux Allemands ! Bref , toujours et encore de la Com pour le bon peuple de france ! La force de frappe de Hollande en Chine n’a rien à voir avec le rouleau compresseur d’Angela Merkel. Depuis son arrivée au pouvoir en 2005, la chancelière allemande s'est rendue six fois en voyage officiel, dont deux en 2012 et à chaque fois ses visites ont duré 5 jours. En revanche c'est une habitude bien française, ces voyages éclairs qui ne font que prouver le peu d'intérêt qu'on porte à ses hôtes.
Hollande se croit indispensable et pense réussir en 37 heures ce qu'il n'arrivera pas à traiter en cinq ans chez nous. Il a du pain sur la planche : Alors que l’Allemagne a 7% des parts de marchés chinoises, la France n’en détient qu'1,3%.

Hollande fait tout par derrière
Les chinois ne connaissait pas Hollande, mais ces discours sont connus. Par le passé, François Hollande s'était montré plutôt offensif contre les pratiques chinoises. Lors du forum économique au Laos, il avait dénoncé une situation "déloyale", avec des salaires inacceptablement bas et des monnaies artificiellement sous-évaluées... en parlant essentiellement de la Chine.

Avant d'accéder à l'Elysée en janvier 2012, il avait prononcé des mots bien moins "diplomatiques" : "Je suis arrivé à un moment où je pense qu'il faut nommer l'adversaire. Je l'avais fait pour la finance. Il faudra le faire pour les Chinois. Le problème, il est chinois. Ils trichent sur tout : sur la monnaie, en matière de recherche."
Par ailleurs de 2002 à 2012, Hollande n’a pas lésiné sur les critiques à propos des droits de l’homme et du Tibet. Lors d'un déplacement à Moscou, il avait affirmé que « La dimension des droits de l'homme est partout dans la politique étrangère de la France », et ajouté: « quand je constate un manquement, je le signale ». Or j’ai dû rater une partie du film car je n’ai rien entendu à ce sujet.

Revenons à Moscovici
Hollande a laissé le sale boulot à son ministre. Le ministre de l’Économie était parti à Pékin pour assurer le service après-vente du voyage officiel de  François Hollande. Il devait aller moissonner les contrats commerciaux qui avaient été semés par le patron en mars dernier. Et bien, la France est bredouille ! 

Cette visite aurait pu se clôturer sur un grand succès pour François Hollande s'il était arrivé à exporter la charcuterie française en Chine, mais aucune nouvelle du coté chinois. Moscovici qui ne connaissait pas bien la chine a eu un choc devant tant d’opulence....contrairement à ce que pense la gauche. Il est dommage qu’il n’ait pas emmené avec lui Mélenchon et Besancenot pour leur faire voir le communisme de 2013.
Les deux pays se sont fendus de communiqués diplomatiques pour dire qu’ils s’engageaient à « renforcer leurs échanges commerciaux ». La Chine a promis de regarder de près l’impact de sa monnaie. Mais au-delà de ces communiqués, les caddies sont restés vides. Quant à l’invitation de Pierre Moscovici auprès des investisseurs chinois, elle a été assez tièdement accueillie.

Mais pendant ces deux jours de négociation, c’est surtout Moscovici qui a accusé le coup lorsque les autorités chinoises ont indiqué à la délégation française. "Nous sommes dans un univers concurrentiel mondial et la concurrence a cette immense vertu  que celui qui gagne un marché est celui qui est le meilleur". En clair, vous les français, vous n’êtes pas les meilleurs en termes de compétitivité, de sécurité et de transparence. Les Chinois ont dit clairement trois choses.

·         la France est très compliquée à comprendre, sa fiscalité et ses codes changent tous les jours.

·         La France ne réussit pas à faire les réformes nécessaires pour rassurer les investisseurs.

·         la France a un problème de stabilité fiscale et sociale incompatible avec un investissement à long terme.

Mettez de l’ordre chez vous et nous viendrons collaborer.

La France n’est pas prise au sérieux
Encore un déplacement pour pas grand chose. Voir cette bande d'amateurs débarquer a dû amuser les Chinois. Les ministres chinois sont ingénieurs donc pragmatiques, les notres sont énarques ou fonctionnaires, donc utopistes. Les chinois ne comprennent pas que chez nous l’économie se décide en conseil des ministres.

Aujourd'hui les Chinois ne laissent rien passer, Ils sont incontournables et ils le savent très bien. Cela devrait faire réfléchir nos novices de l’économie mondiale . Cette gauche est destructrice depuis 19 mois ! rien ne change dans le bon sens. Leur grande préoccupation est le RACISME ET L'ETRANGLEMENT FISCAL.
A croire Moscovici à la télé, les chinois ont été terrorisés par lui quand il leur a demandé de faire un effort sur leur monnaie. Nos politiques retombent toujours sur leurs pattes, ils n'en sont pas à un mensonge près!

Si l’exportation de nos produits de luxe viennent à ne plus faire recette, alors c’est la fin inéluctable!
L'économie c'est du chinois pour Mosco.

la Chine ne peut pas faire confiance en un gouvernement qui ne sait pas ou il va.

Enfin quand même, il faut rappeler que le voyage de Hollande n’est pas passé inaperçu. Les internautes du monde entier connaissent désormais Hollande depuis sa descente d’avion à Pékin .... la braguette ouverte !

 

 

24 nov. 2013

Hollande, gendarme du Monde et de Corrèze


Je n’apprendrais à personne que Hollande a une politique économique catastrophique mais heureusement sa politique étrangère est irréprochable, ... enfin c’est ce qu’il pense. Comme tout va mal en politique intérieure, il préfère laisser « la merde à ses ministres » et prendre « Sarkho one » pour aller se balader à l’étranger. Il vient de passer deux jours en Israel et en Palestine où il s’est présenté comme champion de la paix . Il s’est vite rendu au stade de France sans passer par l’Elysée, pour le match France/Ukraine, ce qui lui a permis de comparer sa politique au match des bleus. Le changement, ce n’est plus maintenant, c’est à la fin du match en 2017. Y pas à dire, c’est un vrai chef. Mais on s‘aperçoit depuis deux jours que le champion de paix veut de nouveau faire la guerre. Cette fois-ci, ce n’est plus le Mali, mais en république Centrafricaine. Aujourd’hui au Mali, Hollande n’est plus considéré comme un héros. Car la France, après avoir plus ou moins soutenu le putch du capitaine Sanogo, est en train de donner carte blanche au MNLA qui dirige en fait tout le nord du pays. A quoi a servi l’élection présidentielle au Mali? Décidemment, Hollande est nul en économie, mais aussi en politique étrangère.

Les deux journalistes de RFI auraient du être avertis que la ville de Kidal, où ils se rendaient, n’était pas du tout sécurisée et que la France a livré Kidal ainsi que Gao et Tambouctou aux mains des rebelles du MNLA. Il n’est donc pas étonnant que les deux journalistes aient été kidnappés avec la suite que l’on connait. Depuis le début du conflit malien, Hollande est complètement à coté de la plaque.

Le conflit malien 
Le 22 mars 2012, le capitaine Sanogo en organisant le putsch qui renverse le président malien Touré, provoque l’envahissement du nord Mali par différentes troupes rebelles. Quelques jours après la prise de pouvoir par Sanogo. le MNLA (Mouvement national pour la libération de l'Azawad) déclare l’autonomie de l’AZAWAD (Nord Mali comprenant les villes de Gao, Kidal et Tambouctou). L’armée malienne allant d ‘échec en échec dans le nord, Sanogo prend le pouvoir par la force pour reprendre les militaires en main, mais ce n’est qu’un prétexte, car il se retranche aussitot dans sa caserne de Kita dans le sud du pays. Sanogo est un militaire de pacotille et on ne comprend pas le silence de Hollande à son sujet.

Le MNLA (Mouvement national pour la libération de l'Azawad), et ses alliés AQMI,  Ansar dine et le MUJAO (Mouvement pour l’unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest) instaurent la charia dans tout le nord du Mali. Après l’attaque de Konna le 10 janvier par les jihadistes contre l’armée malienne, François Hollande lance le 11 janvier l’opération Serval, à la demande du président intérimaire malien contre les groupes jihadistes dans le cadre des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies. Le but est d'arrêter l'avancée en direction de Bamako, sécuriser la capitale du Mali et permettre au pays de recouvrer son intégrité territoriale. Les jihadistes sont touaregs, mais aussi noirs francophones et anglophones et sont rejoints par des groupe rebelles ravis d’en découdre avec la France.

Hollande a tout faux
Malgré les appels de Hollande, pas un pays occidental ne vient participer à l’opération Serval. Enfin, tant bien que mal, car aidé seulement par la seule armée tchadienne aguerrie, les soldats repoussent les jihadistes..., mais pas indéfiniment. Pourtant Hollande crie victoire et Il est loin le jour où il s’est rendu au Mali pour y être acclamé comme un roi. « C’est, a t’il dit, le plus beau jour de ma vie politique » disait-il alors. Aujourd’hui l'engouement collectif est retombé. Quelques Français installés depuis de nombreuses années au Mali craignent même un retournement de situation. Au Mali, les critiques pleuvent sur François Hollande pour son attitude face au MNLA. À Bamako, Les maliens ne comprennent pas cette complaisance pour un groupe armé haï par de nombreux habitants du sud du pays. Il vient d’envoyer Valls à Bamako, car il n’ose plus y aller lui-même. On lui reproche d'ignorer les liens qui existait entre Ansar Dine (les kidnappeurs) et le MNLA.

Hollande a toujours divisé pour mieux régner. Il l’a fait lorsqu’il était secrétaire du PS et il fait la même chose en politique.  Aujourd’hui, il fait tout à l’envers, après avoir chassé les jihadistes du nord Mali, il empêche l’armée malienne d’intervenir dans le nord au profit du MNLA. Il est en train de diviser le Mali en deux, grosse erreur historique. Le mouvement touareg MNLA n’a jamais été combattu par Serval et c’est même l’armée française qui a tout fait pour ramener les touaregs à Kidal après qu’il ait été chassé par MUJAO. Aujourd’hui le nord Mali échappe complètement au contrôle du pouvoir central de Bamako. 

Le Capitaine Sanogo va comparaitre
Nommé général 4 étoiles, le capitaine Sanogo, retranché dans sa caserne, refuse de se rendre à la convocation d’un juge pour les actes commis à Kati pendant la période ou il dirigeait le pays. Il soutient qu’étant en fait le chef de l’état malien, il bénéficie de l’immunité d’un chef d’état. Que s’est-il passé au juste ? C’est en fait sa nomination de général qui a mis le feu aux poudres. Des anciens compagnons de Sanogo ont mené en septembre dernier une mutinerie à Kati, son ancien quartier général près de Bamako, pour réclamer eux aussi des promotions. Des proches du général Sanogo sont soupçonnés d'une repression envers des soldats qui se sont opposés à lui. Certains des militaires mutins ou leurs proches ont disparu, d’autres ont été retrouvés morts, alors que d’autres encore ont été torturés à l’électricité. Sanogo est également accusé au sujet de disparitions de soldats lors des affrontements du 30 avril au 1er mai 2012 entre bérets verts et bérets rouges.   

Même en Afrique anglophone, les français sont ciblés
Hollande et Fabius font le jeu des jihadistes, preneur d’otages. Au Nigéria, un chef d’Ansaru, disait dernièrement : « La France est le seul pays où l'on politise les prises d'otages. Je suis fier quand le président de la République française s'adresse à moi. Cela fait monter aussi la valeur pécuniaire d'un otage ». Cette semaine, un otage s’est libéré tout seul, et malgré tout,  ce gouvernement n’en fini pas de se montrer, Pépère étant absent, c’est Ayrault qui est allé le recevoir à Villacoublay, mais il va quand même être reçu à l’Elysée. Pourquoi ? pour faire remonter les sondages... Avant ces groupes rebelles comme Ansaru ne voulaient pas d’argent (Exemple, la famille Moulin-Fournier, qui a été relâchée contre la libération des familles d'un certain nombre de chefs d'Ansaru), mais désormais, ils veulent de l’argent. Ansaru a dit qu'elle avait fait le bon choix puisqu'on n'a jamais autant parlé de cette organisation.

Pépère au moyen-orient
Heureusement qu’il y avait des journalistes français pour en parler, car la visite de Hollande est passée plutôt inaperçue en Israël. Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a affirmé qu'il attendait «avec impatience» son « ami proche » François Hollande, et qu'il déroulerait pour lui « le tapis rouge ». Le numéro 2 de l'opposition travailliste, ironisait à propos de Hollande : «Tout d'un coup, on s'est découvert un nouvel allié, dont on disait pourtant il y a quelques mois qu'il ne comptait pas.»

François Hollande n'a pas ménagé ses efforts pour remonter le handicap face aux Etats-unis: «La France a toujours été du côté d'Israël, dès le premier jour. Il y a entre nous une relation indestructible.» Mais certains responsables israeliens rappellaient à la presse française : «Mais il ne faut pas oublier, ont-ils ajouté, que notre allié stratégique, ce sont les États-Unis. C'est grâce à eux que nous pouvons bénéficier d'une supériorité militaire ».
Il faut dire que déjà chez nous on a envie de couper le son quand Hollande parle, donc on ne voit pas pourquoi les israeliens et les palistiniens s’enthousiasmeraient à propos de ses discours fades. D ‘ailleurs, sa réputation l’a précédé puisque Nétannyahou a rappellé à propos de l’Iran qu’il espérait quer Hollande ne changerait pas d’avis.

Quant à sa visite en Palestine, je n’ai retenu qu’un fait, il a annoncé l’ouverture d’un lycée français à Ramallah. Les français de Diego Suarez à Madagascar vont être content de l’apprendre, eux qui assistent impuissants à la fermeture du leur, suite à la décision du gouvernement français de baisser les budgets de l’éducation nationale pour les exilés.

Hollande, dans quel domaine êtes-vous le meilleur ?
" Papa Hollande", pourquoi prôner la "restauration de l'intégrité territoriale du Mali" et empécher le déploiement vers le nord de l'armée malienne. A Bamako, on lui reproche sa complaisance envers les "enturbannés" alors qu’à Kidal, chez ces mêmes Touareg, on le soupçonne de lâchage. « Paris ne dit rien quand les soldats maliens massacrent nos civils". Alors qu’il aurait fallu tenir un langage d'extrême fermeté aux deux parties, Hollande en ménageant la chèvre et le choux, risque d’envenimer la situation et pas seulement au Mali.

Mais pourquoi se trompe-t-il avec autant de constance ? Lui le moraliste. Son narcissisme démesuré le rend stupide et incapable de comprendre les mobiles des adversaires et les conséquences de ses décisions.
Son entêtement à penser qu'il est nécessaire à la stabilité du monde, le Mali, la Syrie, l'Iran, Israël et la Palestine, toute cette mise en scène extérieure où il pense briller alors que les problèmes se multiplient à l’intérieur du pays. Les Ministres envoyés au charbon, mais lui n'est intéressé que par les journalistes à ses descentes d'avions accompagné de sa cour. Le tapis rouge est passablement usé chez nous !

 
 

Au PS : Petits services entre amis !


 La cour d’appel de Paris va examiner mercredi prochain l’affaire Teulade, un ami de notre cher président. Hier vendredi, un huissier s’est présenté à l’Elysée pour inviter Hollande à venir témoigner dans cette affaire. N’a t’il pas dit en direct lors du débat avec Sarkozy qu’il ne se déroberait pas devant la justice. L'ancien ministre socialiste René Teulade a été condamné en juin 2011 à 18 mois de prison avec sursis pour abus de confiance à l'encontre des adhérents de la Mutuelle de retraite des fonctionnaires (MRFP).  
René Teulade a présidé de 1974 à 1992 la Mutuelle retraite de la fonction publique (MRFP). Il a été condamné pour avoir profiter des avantages (Logements de fonction gratuit, voiture, chauffeur, etc...) pendant 9 années supplémentaires,  entre 1992 et 2000. En première instance, le sénateur-maire d'Argentat (Corrèze) et suppléant du député Hollande, René Teulade, a été condamné à 18 mois de prison avec sursis et 5.000 euros d'amende pour abus de confiance.
De nombreux plaignants de cette affaire (au nombre de 4000) aimeraient entendre le chef de l’état. En effet, de 1984 à 1986, Hollande était trésorier d’une association présidée par Danielle Mitterrand, hébergé dans des locaux de la MRFP. Entendu par la police en 2006, Hollande a répondu comme d’habitude qu’il ne savait rien: «  Je savais comme trésorier que l’association était hébergée dans les locaux de la Mutuelle, mais je n’avais pas connaissance des conditions de bail, ignorant même s’il y avait bail ou pas ». Pourtant, bail ou pas, en tant que trésorier, il aurait dû connaitre l’ardoise due à la mutuelle : 24 000 euros.

Le jugement en appel a été repoussé et nous saurons mercredi si Hollande va tenir sa promesse, mais je suis pret à parier qu’il ne viendra pas à la basse et que Teulade s’en sortira bien.
Mais ce n’est pas pour cela que je reviens sur cette affaire. En effet, en fouinant un peu je me suis aperçu que le syndicat MRFP (ex Umrifen) est dans le giron du PS depuis trés longtemps.

10, rue de Solférino
Sous l’Occupation, le ministère de l’Information chargé de la propagande du régime de Vichy, symbole de la Collaboration s’installe au 10, rue de Solférino. Après la guerre, cette adresse est réquisitionnée au profit des syndicats FO et CGT, mais surtout de la FEN (Fédération de l’Education Nationale) qui occupe la majeure partie des locaux.

Fin des années 70, un agent immobilier de Neuilly sur seine propose le batiment à Jean-Marc Collard, un marchand de biens parisien, qui en propose la somme de 40 millions de francs (soit 6,1 millions d'euros), pour racheter l’ensemble. Jean-Marc Collard souhaitait réaliser un ensemble d'appartements. Quelques jours plus tard, l'agent immobilier lui indique que l’affaire est réglée : « C'est le PS qui a acheté »
En réalité, la FEN cède l’affaire à la mutuelle MRFP à un prix d’ami et l’on retrouve quelques mois après le parti socialiste qui en fait son siège national. Aujourd’hui, André Henry assure n'avoir jamais rencontré ce marchand de biens.

Le PS s’installe au 10 rue de Solférino
La mutuelle, sans aucun doute prête-nom dans cette affaire, dès l’acquisition faite, prête les locaux au  PS qui y installe son siège national. En 1986, la MRFP (ex Umrifen) revend cet immeuble au PS 53 millions de francs (8,08 millions d'euros) : « Un prix bien en dessous du marché », assure encore M. Collard. A la même époque, des hôtels particuliers de même surface se sont vendus 180 millions de francs (27,44 millions d'euros). Le PS assure formellement que l'opération a été des plus transparentes. 

Finalement, André Henry, mais c’est un pur hasard est nommé, par Mitterand, ministre du Temps libre (1981-1983) sous le gouvernement Mauroy. Quand à René Teulade, mais c’est aussi par hasard qu’il est nommé, toujours sur proposition de Mitterrand, ministre des affaires sociales et de l'intégration de 1992 à 1993 du Gouvernement Pierre Bérégovoy, au moment ou il a quitté la présidence de la mutuelle. En 1992, il était ministre, mais logé gratuitement par la MRFP.

En résumé pour ceux qui n’ont pas compris

·         La MRFP (mutuelle de fonctionnaires) a acheté 17 millions un immeuble qui en vaut 40 millions à 3 syndicats. (FEN, CGT, FO), sans que Bercy (des collègues fonctionnaires) n’oppose un droit de préemption (ce qu’ils font toujours lorsque le prix est en dessous du marché)

·         L’immeuble qui est revendu au ... PS, à un prix 3 fois moindre que le marché (sans aucune réaction de Bercy).

·         2 hauts responsables de cette Mutuelle (Henry et Teulade) sont bombardés ministres. Un pur hasard aussi !

·         Pendant cette période les adhérents de cette mutuelle se sont fait escroquer et ont vu leur rente fondre comme neige au soleil !, mais c’est un pur hasard !

 

16 nov. 2013

Ici Oyonnax, à vous Cognac-Jay !

En France tout va bien, ce n’est pas moi qui le dit, ce sont les hommes politiques de la majorité. Réagissant à la baisse du PIB de 0,1% au 3ème trimestre, Bruno Le Roux, le chef de file des députés PS, estime que la France est sur « le bon ...chemin ». Quant à Moscovici, il nous explique  que le repli de la croissance n’est "pas un indicateur de déclin". Le même nous apprend aussi qu’après la dégradation de la note de la France, les taux d’emprunt ont légèrement augmenté, mais «restent parmi les plus attractifs au monde». N’empêche que 10% de hausse ce n’est pas rien. Les mauvaises nouvelles s’accumulent pour Pépère : Voilà t’il pas que sa côte de popularité vient de chuter à 15% de satisfaits, que l’OCDE vient de sortir un rapport sur l’état de la France pour lequel l’Elysée a fait beaucoup d’efforts pour en bloquer, depuis un an, la diffusion. Même TF1 s’y met, à Oyonnax, on voit Hollande se faire siffler à son arrivée à la Mairie. Le peuple a sifflé oui, mais pas après Hollande, c’est après sa voiture, d’ailleurs TF1 le reconnait en avouant avoir décalé la bande son de 4 secondes. Décidemment, Hollande collectionne les difficultés et il ne se passe pas un jour de tranquillité. Si, peut- être une chose qui marche bien, il est en train de sauver l'industrie du bonnet! .....

Il n’a pas de chance cette semaine Pépère, il avait pourtant bien averti en lançant le centenaire de la grande guerre de 14/18, qu’il voulait une pause, que les français devaient se regrouper pour cette commémoration, une année tranquille, pensait-il peut-être. Et bien non, dès le 11 novembre, en quittant la cérémonie, il se fait huer en descendant les Champs Elysées. Et l’après-midi à Oyonnax, peut être avaient-ils reçu des ordres, mais aucun média ne parle des huées et des sifflets à son encontre. Pourtant Hollande a bel et bien été sifflé à son arrivée à la mairie et quand il en est reparti. Cette info aurait pu rester sous silence, mais TF1 en décalant la bande son de 4 secondes, a fait réagir les services de l’Elysée qui crient au scandale car Hollande, selon eux, n’aurait pas été sifflé quand il est sorti de voiture. Mais alors, qui a été sifflé ? c’est important de le savoir. En tout cas, ils ont perdu une occasion de se taire. Il pensait bien s’offrir une journée de repos jeudi sous le soleil de Monaco, malheureusement trois mauvaises nouvelles sont tombées au moment de quitter Paris, d’abord sa côte de popularité qui tombe au plus bas (15% de satisfaits), jamais un président de la république n’est tombé si bas. Autre mauvaise nouvelle l’OCDE divulgue son rapport sur l’état de la France et ensuite l’INSEE qui annonce une récession du PIB au 3ème trimestre 2013. Il pensait faire une promenade pépère à Monaco, là au moins, il ne serait pas sifflé. D’ailleurs, on ne sait pas trop ce qu’il est aller faire là-bas. Des mauvaises langues disent qu’il est allé donner un chèque à Albert de Monaco pour régler le différend du fils Fabius, parti sans payer ses dettes de jeu du casino de Monte carlo (Voir : Hollande tire les ficelles de la justice)

La fronde fiscale
Tout va bien, je vais bien, c’est ce que Pépère se dit, malgré la fronde fiscale, les portiques et les radars brulés en Bretagne et ailleurs. Les préfets viennent de l’alerter sur l'état de colère et d'exaspération de la société française, mais il ne s’en préoccupe pas. Du moment aue les syndicats sont calmes, pas de manifestations en vue, il n’y a aucune raison de s’inquiéter. D’ailleurs, les syndicats ont tellement peu à faire, qu’ils viennent de décider une grande manifestation le 30 novembre prochain, contre le ... racisme.

Sans être devin, cela fait quelques années que le feu couve et on sent bien aujourd’hui qu’il faut peu de choses pour que cela éclate, mais pour Pépère dans son chateau, tout va bien, y qu’à attendre. Les impôts nationaux et locaux qui augmentent sans cesse, les cotisations sociales toujours en hausse, les services rendus à la population qui se dégradent dans les communes (poste, écoles, gendarmeries, commissariats supprimés,etc..), les chiffres du chômage qui n’arrêtent pas de grimper, des ateliers et usines qui ferment.Pendant ce temps, la classe politique regarde ailleurs, bien contente que ses privilèges demeurent. PAS pour longtemps...

Pépère, Monsieur « moins »
La popularité du chef de l’état et du 1er ministre vient de chuter à 15% de satisfaits. Hollande et son gouvernement accumulent les bourdes et les reculades. Les français sont exaspérés, l’Ecotaxe a été l’impôt de trop. Aujourd’hui, Hollande est obligé de faire dans la discrétion., la dernière en date, hier, on apprend que le week-end du 1er décembre, la grève des équipes de football est suspendue. Hollande a envoyé un de ses amis le député PS Jean Glavany. Qu’a t’il promis ? impossible de le savoir. Les députés d’opposition ont posé la question, mais pas de réponse.   


Standart & Poors
On peut comprendre son amertume : François Hollande ne fait-il pas tout pour plaire à l’ingrat trio d’agences de notations que S&P’s forme avec Moody’s et Fitch ? Après s' être attaqué à la finance pendant la campagne électorale, il avait retourné sa veste fin 2012. Il fait pourtant tout pour leur faire plaisir à ces agences anglo-saxonnes, Il impose et taxe à tout va les Français pour rétablir les comptes publics, il encourage la flexibilité du marché du travail, il distribue des allègements d’impôts aux entreprises pour doper leur compétitivité, il rétrécit la durée des retraites.... Il ne comprend pas.

La baisse de la note de la France est justifiée par trois mots
•Echec économique

•Impasse politique
•Naufrage budgétaire

Hollande, vexé et obtus a de suite annoncé qu ‘il ne changerait pas de cap. Mais en a t ‘il un ?
Après la dégradation de la note de la France, les taux d’emprunt ont légèrement augmenté, mais «restent parmi les plus attractifs au monde», souligne un ministre de l’Économie Moscovici quelque peu coincé. Quand même 10% de hausse ce n’est pas rien (Le rendement des obligations françaises à dix ans est passé de 2,158 % hier à 2,385 %).

« Les efforts du Premier ministre pour minimiser la dégradation du AAA de la France sont pathétiques. L’honneur d’un gouvernement est d’assumer ses échecs et d’en tirer les conséquences. Le plus accablant pour les Français est d’entendre le Premier ministre leur dire que tout va continuer comme si de rien n’était. Qu’on va aller encore plus loin, encore plus fort dans cette politique de gribouille qui nous a jetés dans la récession, le surendettement et la dégradation. N’est pas de Gaulle qui veut. Non seulement le pouvoir se fait désormais dicter sa politique par les agences de notation, mais il n’a plus la crédibilité pour parler d’égal à égal avec l’Allemagne.  Quand un pouvoir faillit à ce point, quand il est impuissant à rassurer son peuple, ses partenaires et les investisseurs, l’intérêt national est d’en changer maintenant »
Qui est l'auteur de cette condamnation sans équivoque de la politique du gouvernement ? Ce n'est autre que Jean-Marc Ayrault en janvier 2012, et le premier ministre de l'époque était François Fillon.


Rapport de l’OCDE : Hollande maintient le cap? Lequel?
Quelques mois après son élection  Hollande, le grand économiste, avait demandé un rapport à l'OCDE sur la compétitivité de la France, pensant que celui-ci montrerait les erreurs de son prédécesseur. Mais depuis près d’un an l’Elysée s’est opposé à deux reprises à la diffusion de ce rapport. Malgré ce blocage, les experts ont mené leur expertise jusqu'au bout… et l’on diffusé sans l’accord du chef de l’état. Hollande a été averti vendredi dernier par le directeur de l’OCDE que la diffusion serait faite le 13 novembre.

Et effectivement, à sa lecture, on comprend pourquoi l’Elysée voulait bloquer sa publication. L'OCDE pointe dans son rapport les tares profondes de l'économie française : baisse du niveau d'éducation et de formation, fiscalité excessive, généralisation des 35 heures, smic trop élevé... C'est un rapport accablant. Le seul bon point donné est à propos du crédit d'impôt compétitivité emploi.Pour le reste le rapport est très sévère (excès de réglementation, baisse du niveau d'éducation des jeunes ou du niveau de formation des adultes, fiscalité excessive pesant sur les entreprises françaises, la plus élevée d'Europe). Mais les experts du Château de la Muette insistent sur deux points politiquement embarrassants pour le gouvernement: le smic, bien trop élevé à leurs yeux, et le passage aux 35 heures. Comparés à leurs voisins européens, qui sont leurs concurrents directs, les Français ne travaillent pas assez, et lorsqu'ils travaillent, ils sont trop payés pour ce qu'ils font. À l'inverse de l'Allemagne, en France les salaires ont augmenté plus vite que la productivité, ce qui a détérioré la «compétitivité coût».
Si la France refuse de baisser les salaires, elle doit faire «un ajustement par le haut» pour accroître sa productivité. Cela signifie travailler plus (faire 39 heures payées 35) et mieux pour fabriquer des produits plus innovants, plus compétitifs, à haute valeur ajoutée.

L'Éducation nationale a beau être l'un des principaux budgets de l'État, elle a visiblement failli à sa tâche. «L'école ne joue plus son rôle d'ascenseur social. C'est la même chose pour la formation: il y a beaucoup d'argent pour la formation professionnelle, 32 milliards d'euros en 2012, mais cet argent ne fait que creuser les inégalités scolaires.»
Conclusion de l'OCDE: Pour remédier à la dégradation de la compétitivité française, l'organisation recommande à la France, non seulement de réformer sa fiscalité, son marché du travail, de mieux former ses jeunes et ses salariés, mais aussi de rendre son secteur public plus efficace, de renforcer la recherche et l'innovation, et d'accroître la concurrence dans les industries de réseau et le commerce de détail. Tout le contraire de ce que prône Hollande et les 40 voleurs (Ce sont les 40 économistes, qui 5 jours avant le 1er tour des présidentielles ont appelé à voter Hollande, le seul candidat, selon eux, à pouvoir redresser la France)

Hollande ne fait pas le job, il doit rendre les clés.

Recul du PIB de 0,1% au 3ème trimestre
L'éclaircie que prévoyait Hollande aura été de courte durée. Après un deuxième trimestre marqué par un net rebond du PIB de 0,5%, la croissance est repartie à la baisse au troisième trimestre. D'après les premiers résultats des comptes nationaux trimestriels publiés par l'Insee, le PIB a reculé de 0,1% sur la période de juillet à septembre. Tous les autres états européens connaissent une légère hausse du PIB, y compris l’Espagne et le Portugal. On constate même un + 0,8% pour la Grande bretagne. « Ce n'est pas une surprise», a commenté le ministre de l'Economie Pierre Moscovici, le repli de la croissance, n’est "pas un indicateur de déclin"


Affaire Xavier Kemlin/Trierweiler
J’ai beau chercher sur Internet, aucun média, à part dreuz.fr, ne parle de l’affaire Xavier Kemlin contre valérie Trierweiller. Rappelez-vous, Xavier Kemlin a déposé plainte avec constitution de partie civile contre Valérie Trierweiler pour détournements de fonds publics - « elle n’a aucun lien juridique avec la nation » précise-t-il, et elle ne devrait pas, selon lui, bénéficier de l’argent de l’Etat. Enfin le dossier bouge, Xavier Kemlin s’est rendu le 13 novembre à la convocation du juge Le loire, au Pôle économique et financier du tribunal de Grande instance de Paris, pour être entendu en qualité de partie civile.

Interrogé par le site Dreuz.info, on a enfin des nouvelles de cette affaire :
Le doyen des juges va maintenant rendre ses conclusions. Soit,  il va suivre le parquet, soit,  il met Trierweiler sous le statut de témoin assisté , soit carrément en examen.

Xavier Kemlin a appris lors de cette audition que le parquet considère qu’il n’y a pas d’infraction pour deux raisons :
• les dépenses engagées par l’Etat pour Madame Trierweiler le sont « dans le cadre de sa fonction de première dame »,

• « son statut peut être considéré comme un service public (présentation, image de la France, etc) »
Le parquet affirme donc que Madame Trierweiler a « une fonction de service public ».

Xavier Kemlin a contesté ces deux points, car d’une part le statut de première dame n’existe pas dans les textes , mais surtout que cette personne n’a aucun lien juridique avec le président, et encore moins un rôle d’une fonction de service public, sinon dans ce cas, pourquoi Mazarine Pingeot, fille longtemps cachée de François Mitterrand, ne bénéficierait-elle pas elle aussi de ce statut ?
Le pouvoir n’est pas sexuellement transmissible.

L’avocat de Monsieur Kemlin a trouvé Les arguments du parquet, «  très intéressants », et il est même, selon Kemlin, « enchanté ». En effet, « si le juge décide de classer l’affaire, nous ferons appel, et ils devront alors justifier leur décision au regard des textes, et ces textes, ils n’existent pas ! ». Le doyen des juges devrait entendre la maitresse de Hollande et prendre sa décision vers la fin de l’année.
Dans le cas où cette affaire serait classée, Xavier Kemlin a prévenu qu’il ferait appel.

Il faut rappeler que ce dossier met Hollande dans l’embarras, en effet, si Valérie Trierweiler, n’est pas sa concubine, il y a détournements de fonds publics. Si Hollande déclare qu’elle est sa concubine, il peut être accusé de fraude fiscale, car depuis 6 ans il aurait dû faire une déclaration commune d’ISF, ce qui lui faisait passer au delà du seuil imposable. Il aurait dû payer cet impôt. 
il existe maintenant trois possibilités : soit le parquet enterre définitivement l’affaire ; soit Mme Trierweiler est entendue comme témoin assisté ; soit enfin elle est tout simplement mise en examen pour détournement de fonds publics.

Xavier Kemlin se demande – c’est son droit et son devoir – pourquoi Valérie Trierweiler est entretenue par la République depuis l’avènement de son amant à la présidence. Si la justice fait son travail, Hollande risque gros.

Il en a plein les bottes cette semaine
Décidemment, les semaines se suivent et ne se ressemblent pas, c’est même plutot pire que la semaine précédente.

Comme par hasard, en pleine tourmente pour Hollande et le gouvernement une affaire impliquant Sarkozy apparait aujourd’hui , mais elle risque, encore une fois, de ne pas faire long feu. Enfin, tout n’est pas mauvais pour notre président. Il vient d’arriver 1er haut la main en tête d’un sondage fait par un site américain. Il s ‘agissait de désigner les dix ...... pires politiciens. Certains sont cités par leur lacheté, d’autres pour leur avidité et certains sont des menteurs.


Le Top 10 des hommes politiques les plus mauvais de 2013 vu par les américains

10.  Rob Anders est un homme politique canadien.

9.  Rod Tam est l'ancien législateur de l'État et Honolulu conseiller municipal. Il a été condamné pour 26 chefs d'accusation pour vol.

8.  Ernest Bai Koroma, président de la Sierra Leone depuis 2007.

7.  John Andrew Boehner, membre du Parti républicain, est l'actuel Président des États-Unis Chambre des représentants. 

6.  CC Patil est un homme politique indien, il est membre de l'Assemblée législative du Karnataka, et a servi comme Ministre de la femme et de l'enfant dans le Sadananda Gouvernement Gowda DV. 

5.  Julia Eileen Gillard est l'ancienne premier ministre de l'Australie et leader du Parti travailliste de 2010 à 2013.

4.  Lisa Hanna. L'une des femmes les plus jeunes à être élus au Parlement jamaïcain, Lisa Hanna qui a émergé comme gagnant de Miss monde 1993 est maintenant devenue pire ministre du spectacle de la Jamaïque.

3.  Altaf Hussain est un homme politique pakistanais qui a fondé et dirige un parti politique connu sous le nom Muttahida Qaumi Movement (MQM).  Altaf Hussain et son parti ont recouru à la violence pour accéder au pouvoir.
2.  Silvio Berlusconi homme politique italien qui a été trois fois Premier ministre de l'Italie , de 1994 à 1995, 2001 à 2006 et 2008 à 2011.

1.  François Gérard Georges Nicolas Hollande est le président actuel de la France et co-prince d'Andorre.  Il était auparavant le premier secrétaire du Parti socialiste français de 1997 à 2008.  Selon les derniers sondages, seulement 15 pour cent des Français ont une opinion positive à propos de François Hollande comme président français, le chômage a fortement augmenté sous sa présidence et atteint maintenant  un niveau record.  Il a apporté des changements dans le code des impôts qui ont incité beaucoup de Français riches à quitter le pays.  Il est l'un des plus puissants partisans du socialisme en Europe à un moment où l'Europe a besoin, d'innovation, de moins de dépenses publiques et d’aider les entreprises.

 

 

9 nov. 2013

Vous marrez pas, c'est nous qu'on paie !


 Les informations vont à une vitesse aujourd’hui, on arrive plus à suivre. En 15 jours, on a eu droit à Léonarda (-1pt pour Pépère), puis Worth/Tapie (+1pt pour Pépère), puis les bonnets rouges en bretagne (-1pt), suivi de la libération des 4 otages (+1pt), suivi des deux journalistes de RFI tués au Mali (-1pt), la commémoration de 1914 (+1pt) (Et oui, on fait avec ce qu’on a ), puis la baisse de la note de la France par Standart & Poors (-1pt) et enfin heureusement ça tombe bien, enquête sur le patrimoine des époux Balkany (+1pt). Finalement, il est efficace le colonel de la Stasi Bio Farina. Dès qu’un évènement est mauvais pour Pépère, il arrive à la rescousse pour que le bon peuple s’excite contre un sujet qui concerne la droite. Mais bon, parlons d’un sujet qui fache : Cette semaine, alors que Bruxelles somme la France à réduire son déficit et que Standard & Poors donne un sérieux avertissement à la politique de Hollande, Ayrault vient de dépenser 5 milliards d’euros qui n’étaient pas prévu au Budget.
Jean Marc Ayrault vient de promettre rien qu’en une semaine plus de 5 milliards. Tout d’abord, plus de 3 milliards pour les transports des marseillais (sûr que cela va faire chuter la criminalité), 1 milliard pour le « pacte avenir » destiné à la Bretagne et enfin le recul de l’Ecotaxe qui va coûter plus d’un milliard d’euros entre le manque à gagner et le loyer à payer à Ecomouv,  la société gestionnaire des portiques, et encore, c’est sans compter le remplacement des portiques, des bornes et des radars détruits un peu partout en France.
Mais où trouvera-t-il l'argent ? Pas de problème, Hollande et Moscovici ont fait appel aux grands spécialistes, les députés de gauche (notamment les cadors en économie) et surtout aux énarques de Bercy:  un coup j’augmente, un coup je refiscalise, un coup j’introduis une décote, un coup je gèle, un coup je supprime, un coup je dérembourse, un coup je module... Je fais voter, J’applique, je recule, ça doit être ça la Hollambanda. En tout cas tout cela a des effets très négatifs pour l’économie française et pour la création d’emplois. Les faillites atteignent un niveau record : près de 13000 sociétés ont déposé le bilan au troisième trimestre, du jamais vu depuis 1993 ! bravo Pépère.

Tout n’est pas à jeter
Il y a des institutions, des administrations ou même des impôts ou des taxes qui sont nécessaires à la bonne marche de l’état, mais en revanche il y en aussi beaucoup qui sont inutiles et que l’on devrait supprimer, soit parce qu’elles coûtent cher à encaisser, soit qu’elles sont anti-économiques. Il faut repartir sur des bases nouvelles. En France, il y a 266 taxes et impôts qui rapportent 298 milliards d’euros de recettes, mais 4, à elles seules, représentent 94% des rentrées fiscales de l’état. Autrement dit, il suffirait d’augmenter ces quatre là et supprimer les 262 autres. Cela permettrait à l’état de faire des économies importantes et en même temps d’avoir beaucoup moins de fonctionnaires. Ces 4 taxes sont :  

·         Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) : 141,2 Mds€, soit près de la moitié des recettes fiscales nettes (47,28%)

·         Impôt sur le revenu (IR) : 71,9 Mds€ (24,07%)

·         Impôt sur les sociétés (IS) : 53,5 Mds€ (17,91%) ;

·         Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) : 13,7 Mds€ (4,58%) ;

·         Les 262 autres : 18,3 Mds€ (6,12%).

Supprimons tous ces impôts improductifs
Toutes les taxes dont nous allons parler ne représentent que 18,3 milliards d’euros de recettes (6,12%). Les supprimer, c’est simple il suffit de rajouter les 18 milliards aux 4 impôts principaux.

Parmi les autres taxes, il y a la taxe sur les salaires acquittée par certaines activités (banque, hôpitaux, secteur associatif, personnels d’immeubles collectifs) exonérées de TVA et les impôts indirects composés des droits de timbre et des droits d’enregistrement (en particulier les droits de succession, les droits de donation et les droits de mutation à titre onéreux).
La gauche et Hollande aiment beaucoup les symboles et la plupart de ces impôts peu productifs sont censés limiter certains comportements, peu importe s’ils ne rapportent rien.

L’ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune) . Introduit en 1981 par Mitterand, l’ISF est un impôt anti-économique, injuste et inefficace. Il ne concerne que 1% des contribuables, soit 200 familles  (madame Bettencourt, les Dassault…, mais pas Hollande... enfin de justesse, parait-il) . Cet impôt est trés populaire auprès de ceux nombreux (99%) qui ne le paient pas. L’ISF a rapporte environ 5 milliards d’euros en 2012 (exactement ce que Ayrault vient de dépenser cette semaine), c’est une goutte d’eau par  rapport au total des recettes de l’état de 298 milliards. Mais il a surtout fait fuir un grand nombre de contribuables et d’entrepreneurs vers l’étranger. Cet impôt marginal coûte cher en frais de gestion, environ 2,2 % contre 1,2 % en moyenne pour les autres impôts.

Présenté comme un impôt sur les riches (la fortune!!), cet impôt ne touche que les petits riches, c'est à dire ceux dont le patrimoine est composé d'immobilier et d'assurance vie. Les vrais riches ont 99.99% de leur patrimoine en actions de leur entreprise, donc non taxable à l'ISF. Le type qui pèse 5 MILLIONS d'euros est imposé sur 100% de son patrimoine, en revanche, celui qui possède 5 MILLIARDS d'euros est imposé sur 0.01%.
L’imposition à 75% des revenus de plus d’1 M€. Ca, c’est la grande idée de Hollande qui va rapporter seulement 400 millions d’euros en 2 ans. La mesure vient d’être votée, presqu’en cachette la semaine dernière et ne sera appliquée que pendant deux années. Un beau gachis, car elle montre que la France ne souhaite pas des entrepreneurs qui gagnent de l’argent. Les clubs de foot, qui ne peuvent délocaliser, sont obligés de vendre leur meilleur joueur pour payer cette taxe imbécile. Bien que limitée dans le temps, de nombreuses entreprises françaises (y compris d’état) ont délocalisé leur direction à l’étranger (la dernière en date étant Alstom qui vient de partir à Singapour).

Sur l’inventaire des taxes, on trouve la taxe sur les corps gras alimentaires qui rapporte 120 millions d’euros, la taxe sur les boissons contenant des édulcorants dont le rendement est de 4 millions d’euros, la taxe sur les boissons sucrées (156 millions d’euros de recettes).

Les projets idiots du PS
La taxation du capital : Sûr que cette idée du PS va pousser les investisseurs à miser ailleurs qu’en France. Un épargnant qui réussit à capitaliser a déjà payé de l’impôt, donc imposer son épargne, c’est la taxer une 2ème fois. De plus, s’il investit son argent, il peut gagner, mais il peut aussi tout perdre. Il n’est donc pas normal qu’il soit taxé au même niveau que le salarié qui est sûr d’être payé à la fin du mois et n’a pris aucun risque. Voilà encore une mesure à la hollandouille qui va enfoncer un peu plus la France.

La taxation des dividendes à 3% est encore une autre erreur. Les sociétés réalisant plus de 50 millions de chiffre d’affaires et employant plus de 250 salariés vont se voir imposer une taxe de 3% sur les dividendes qu’elles versent à leurs actionnaires. Encore une grave erreur économique..
La taxe sur l’excédent brute d’exploitation était aussi une initiative idiote qui aurait pénalisé l’investissement, si elle avait été mise en place. Dans une administration comme Bercy, il n’y a même pas eu un énarque ou un polytechnicien pour dire que ce projet était idiot...

Au Parti Socialiste, la créativité est permanente.
Tout député, , peut avoir facilement son quart d’heure de célébrité en proposant un nouvel impôt stupide.

Yann Galut, député PS, propose une taxation des revenus des exilés. Ce député du PS (Avocat de SOS Racisme, il a défendu en 1996 les étrangers en situation irrégulière de l’église Saint-Bernard,) Il propose de soumettre un impôt pour les exilés fiscaux et de déchoir de leur nationalité ceux qui s'y refuseraient. Comme vous le voyez, il aime bien les immigrés, mais pas les exilés. Auparavant, il avait été co-fondateur du mouvement altermondialiste ATTAC, dont l’objectif est d'instaurer un prélèvement sur les transactions financières et monétaires internationales. En 2000, au congrès réunissant la Banque mondiale et le FMI, il lance avec Harlem Désir, Peter De Fazio (maire de New york depuis 2 jours) « l'Appel de Washington » en faveur de l’instauration de la taxe Tobin. En tant que rapporteur il a fait assouplir le délit d'aide au séjour irrégulier fin 2012. Et en novembre 2012, il proposait de taxer à hauteur de 15% les gains des jeux de hasard d'un montant supérieur à 30 000 euros. Comme vous le voyez, il n’aime pas les riches.
Gérard Bapt, député PS, a eu l’idée d’une taxe sur les boissons énergisantes. Il s’agit de taxer les ventes de Red Bull et autres…Il a expliqué que cette nouvelle taxe est conçue pour mettre un frein à cette consommation, mais pas du tout dans le but d’augmenter les recettes de l’état. En plus ça tombe bien car Red bull, c’est pas français.

Dominique Raimbourg, (le fils de Bourvil) député PS a inventé l’impôt sur l’impôt .Non ce n’est pas une blague, ce député PS, et ex-membre du Parti Communiste veut créer une taxe sur les droits de mutation. Grand soutien de la politique de Taubira il voudrait que cet impôt soit destiné à financer l’aide juridictionnelle !
Pour être tout à fait sûr d’achever l’économie française et de la sortir définitivement de la compétition mondiale, il ne reste plus qu’à mettre en place "l’extrême ponction".

La proposition de Thomas Piketty. Il voudrait créer un impôt supplémentaire pour les propriétaires habitant leurs logements, au prétexte qu’ils ne payent pas de loyers. Il considèrent donc qu’ils touchent l’équivalent d’un revenu, lequel doit être soumis à l’impôt !
Il préconise aussi la fusion de l'impôt sur le revenu et de la CSG en un nouvel impôt sur le revenu, qui permettrait de taxer davantage les revenus du capital. Cette « CSG élargie », prélevée à la source, atteindrait ainsi 10 % pour un revenu mensuel de 2 200 euros et 60 % pour un revenu mensuel supérieur à 100 000 euros (ces revenus prennent en compte le loyer fictif des propriétaires de leur résidence principale).

Thomas Piketty et Philippe Van Parijs, fondateur du "No-Bullshit Marxism Group", préconisent « l'allocation universelle », c’est à dire la mise place d’un revenu d’existence. Ce serait une sorte de RMI donné à tout le monde sans conditions de ressources ! Et qui va payer ? Là c’est le chat qui se mord la queue.
Le même Philippe Van Parijs défend l'idée d'étendre le droit de vote à tous les étrangers dans toute la zone euro.

La proposition de supertaxe sur la capital, inspirée des travaux de Barry Eichengreen, économiste américain et Stefan Bach, économiste allemand. Elle consisterait à taxer de 10% l’ensemble de l’épargne des ménages pour éponger le déficit de l’Etat… Voilà une idée, qu’elle est bonne !
Depuis une vingtaine d’années, l’État a multiplié les mesures destinées à changer le comportement des français. Et quelle est leur seule solution c’est de taxer. Les droits sur les tabacs et les alcools visent à rapporter de l’argent et à dissuader les Français à boire ou à fumer. L’écotaxe obéissait à cette logique en pénalisant le transport routier, jugé responsable d’émissions de CO2. Le problème de toutes ces taxations est qu’elles réduisent la liberté individuelle et elles favorisent les trafics. 

Avec les reculades les budgets ne sont pas bouclés
Souvenez-vous Ayrault disait:  9 Français sur 10 ne verraient pas leurs impôts augmenter!!!!!. Quant à Hollande, il nous annoncait en septembre une pause fiscale.

Au 1er janvier prochain les taux de TVA vont passer de 19,6 % à 20 %, le taux intermédiaire (restaurants, travaux du logement, cinéma…) de 7 % à 10 % et le taux réduit (alimentation, abonnements gaz et électricité…) de 5,5 % à 5 %. Une hausse destinée à financer une partie du CICE, mais qui ne couvre que 10 milliards sur les 20 nécessaires au gouvernement. Pourtant, déjà, on sait que le gouvernement planche sur un relèvement du taux normal jusqu'à 20,5 % ou 21 %, afin de sécuriser les recettes de l'État. Le gouvernement a déjà annoncé que le plafond du quotient familial passerait de 2000 à 1500 euros par demi-part.
D'autres pistes, non arbitrées, comme ils disent, sont prévues pour boucler 2014, comme une taxe sur les  smartphones et les tablettes, payée lors de l'achat. Bernard Cazeneuve, le ministre délégué au Budget, a promis une réforme de la fiscalité écologique (taxes sur l'essence et le gazole).

Les détenteurs d'assurance-vie vont aussi être concernés. L’abattement sur les droits de succession en matière d'assurance-vie va passer de 152.500 à 100.000 euros et le barème sera relevé.
Ce n’est pas fini, Bercy veut reprendre aux entreprises pour 6 milliards de « taxes aux rendements décroissants » (je ne peux pas vous expliquer ce que cela veut dire, je ne suis pas énarque ). Le gouvernement a annoncé une série de réductions d'avantages fiscaux, pour plus de 500 millions : sociétés d'investissement immobilier cotées, gazole du BTP et des agriculteurs, biocarburants, charges sociales des entreprises ultramarines.

Autre petit exemple, mais il y en aura surement d’autres : La TVA appliquée aux centres équestres passera au 1er  janvier prochain de 7 à 20%, au lieu des 10% escomptés. La faute à Bruxelles ici ou à Sarkozy ailleurs, toujours la même rengaine pour se défausser... Conséquence: 6000 centres sont menacés de fermeture. «C'est un coup de frein au développement de l'équitation. Elle va redevenir un sport élitiste car les propriétaires vont devoir répercuter la hausse.

Les geonpi à nouveau pigeonnés!
Nouveau coup de barre à gauche porté par le député PS Christian Eckert (ancien prof de math) qui a fait voter deux amendements «clairement néfastes» pour les entrepreneurs. Le porte-parole du mouvement des pigeons de l'année dernière reprend les armes sur Twitter. L’année dernière le gouvernement avait décidé d’aligner la fiscalité du capital sur celle du travail. Ainsi, un entrepreneur qui revend sa société était imposé sur les plus-values de cession au barème de l'impôt sur le revenu (45 %, plus 15,5 % de cotisations sociales). Face à la fronde, le gouvernement avait rectifié le tir en promettant un abattement incitatif de 50% au bout d’un an, 65% au bout de quatre ans et 85 % au bout de huit ans. En clair, plus le créateur gardait ses parts longtemps, moins il paierait d'impôts. Or des deux amendements présentés par Christian Eckert, le premier supprime l’abattement si l’entrepreneur a déjà bénéficié de la loi Madelin. (Cette dernière accorde en effet une réduction d'impôt quand un investisseur place son argent dans une société non cotée). Encore une décision à effet rétroactif parfaitement illégale!

Le deuxième amendement annule le sursis d'impôt accordé à l'entrepreneur qui réinvestit sa mise dans une nouvelle entreprise. Avec cette décision beaucoup d’entrepreneurs vont choisir de réinvestir dans l'immobilier, l'assurance-vie et les œuvres d'art qui sont mieux traités, plutôt que dans un projet d’entreprise créateur d’emploi.
Christian Eckert, est comme beaucoup de socialistes loin des réalités économiques, aucun membre de la commission n'était actionnaire ou entrepreneur.  Et comme d’habitude, Le silence du gouvernement sur ce sujet sensible souligne son embarras. En attendant, le tir aux «pigeons» continue.

Encore des taxes sur les entreprises
Bercy modifie ses plans et transforme l’EBE (taxe sur l’excédent brut d’exploitation) en taxe sur l’ENE (excédent net d'exploitation) qui, à la différence de l'excédent brut (EBE), ne prend pas en compte les amortissements. En revanche, le taux serait relevé de 1% à 1,3%.

Le taux d'IS (Impot société)33,33 % du bénéfice, déjà le plus élevé d'Europe, va encore augmenter. Il est en réalité de 36,1 % si l’on inclut la contribution sociale sur l'IS (3,3 % pour les entreprises de plus de 7,63 millions d'euros de chiffre d'affaires). La surtaxe prévue de 11 % va porter l'IS à 38 %».

Il faut réveiller Pépère, il doit partir
Hollande applique depuis 18 mois sur les conseils de Terra Nova (Voir : Y a bon la France !), le projet "néo-marxiste" développé par Thomas Piketty qui revisite l'ouvrage de Marx « le Capital ». Il faut détruire les entreprises traditionnelles pour les contraindre à évoluer vers les nouvelles entreprises supposées moins consommatrices de capital, ce qui permet à l’état une capture du patrimoine au passage.

L’Europe du sud devient le concept d’investissement à la mode. L’Espagne est appellée « la nouvelle Allemagne », la compétitivité retrouvée du pays permet aux exportations de progresser. C’est la fin de la récession mais pas la fin de la crise. Pour saluer les efforts, l’agence de notation Fitch vient de relever la note de l’Espagne. En Italie, le commerce extérieur et la balance des paiements courants sont de nouveau excédentaires. De nombreux investisseurs misent à nouveau sur l’Espagne et sur l’Italie, mais la France est aux abonnés absent et la faute est clairement celle de Hollande et de son gouvernement. Hollande, chiche, organisez un référendum, demander l’avis des français ?  
Il est clair que Pépère avait du nez le 14 juillet dernier, il sentait (comme un frémissement) la croissance revenir, oui mais chez les voisins, pas chez nous.

A quand un impôt sur la bêtise des Socialos/EELV/Front de gauche ?

Encadré :

Voici comment Sarkozy, même absent joue un mauvais tour à Hollande
Vous pouvez payer moins d’impôt. Sarkozy a fait voter une loi applicable depuis le 1er janvier 2012 et qui permet à tous les contribuables (particuliers ou entreprises) de faire une demande de remise sur n’importe quels types d’impôts (sur le revenu, taxes foncières, taxes habitations, amendes, etc...) à l’exception des droits de timbres et de publicité foncière. De nombreuses entreprises en profitent déjà grâce à leurs conseillers fiscaux. Il y a peu de particuliers qui en profitent car cette loi est peu connue du public et il ne faut pas compter sur Bercy pour en faire la publicité.  

Savez-vous que l’administration fiscale peut vous faire bénéficier d’une ristourne sur vos impôts et taxes. C’est désormais possible depuis la Loi n° 2010-1658 du 29 décembre 2010, article 55 IV-C, applicable depuis le 1er janvier 2012. C’est une loi méconnue, seuls 9000 personnes par département et par an en font la demande sur les quelques 80 millions d’avis d’imposition adressés chaque année.
Cette loi stipule que l'administration peut accorder sur la demande du contribuable, des remises totales ou partielles d'impôts directs, d'amendes fiscales ou de majorations d'impôts, des frais de poursuites mentionnés à l'article 1912 du code général des impôts et des intérêts moratoires prévus à l'article L. 209 du présent livre, etc...

Si vous êtes un peu génés pour faire face à vos factures, n’hésitez-pas à adresser la lettre de réclamation ci-après, cela ne vous coûte que le timbre. L’administration répond favorablement dans 63% des cas et la moyenne des remises accordées à été l’année dernière de 743 euros.
Cliquez sur le lien pour télécharger le modèle de lettre de  Demande de bénéfice de l’article L247 du Livre des procédures fiscales (LPF) au format word.