29 déc. 2013

Hollande est-il passé à côté d'une carrière de comique ?


François Gérard Georges Nicolas Hollande, oui c’est comme cela qu’il s’appelle notre comique de l’Elysée. Il a fait ses études dans le même lycée que Christian Clavier, Gérard Jugnot et Thierry Lhermitte. Dommage que ses copains ne lui aient pas demandé de faire partie de la troupe du « Café de la gare », cela aurait été une aubaine pour la France. Aujourd’hui on aurait un autre président de la république. Les Français n'ont pas le coeur à la fête (Hausse du chômage et des impôts, baisse du  pouvoir d’achat, la CMU et des guerres qui coûtent cher à la France). Pendant ce temps, nous avons un président pour qui tout va bien. Après une période d'abstinence due à la campagne présidentielle, le comique a donc encore frappé. En un an, le président aura enchaîné les petites blagues face aux caméras et aux journalistes. Malheureusement pour lui, elles ne font pas toujours rire et peuvent faire grincer des dents. Mais, en lui faisant croire qu'il est drôle, ses courtisans ne lui rendent pas service.


Dernière bévue en date

Valls, revenu sain et sauf d’Algérie

Sa dernière petite blague en date a été sa critique sur la sécurité en Algérie. Invité à la soirée des 70 ans du CRIF (Conseil Représentatif des Institutions juives de France) le lundi 16 décembre, Hollande a fait rire son public en se félicitant que Manuel Valls soit revenu « sain et sauf » d'Algérie. « C'est déjà beaucoup », a-t-il insisté lourdement . Sa boutade est accueillie avec les éclats de rire de l'assemblée de juifs français... Mais on ne peut pas en dire autant dans le pays visé.

Cela n'a pas été du goût de la presse algérienne et des autorités locales. Le ministre des Affaires étrangères algérien a qualifié cette phrase «d'incident regrettable» et comme étant une «moins-value» pour les liens entre les deux pays. Pourtant face aux protestations diplomatiques, Pépère a refusé de faire des excuses et s'est contenté d'exprimer "ses sincères regrets pour l'interprétation qui est faite de ses propos" sur l'Algérie.

Hollande est un gros lourd ? c’est le « Bedos »  de l'Elysée. Au fait qui c’est la camarade qui le suit partout à l'étranger mais pas dans les banlieues ?

Quand à Bruno Le Roux, chef de file des députés PS, nous lui laissons le mot de la fin : « Les relations n'ont jamais été aussi bonnes avec l'Algérie ».

Le président n'en est pas à son coup d'essai. Il lui arrive de manier les mots, qui sur le coup peuvent faire sourire, mais qui flirtent aussi avec le politiquement incorrect. Retour sur le cru 2013 des grands couacs de l'humour présidentiel...

Pas de candidature française pour remplacer Benoît XVI

Hollande reçoit à l ‘Elysée en février dernier Goodluck Ebele Jonathan, le président nigérian. Lors de la conférence de presse il s'est aventuré sur le terrain du commentaire amusé. Commentant la démission de Benoit XVI et l’élection de son successeur, François Hollande énonce ainsi : « Nous devons laisser l'Église catholique déterminer comment elle entend organiser cette succession. Et nous ne présenterons pas de candidat. »

L'UMP dénoncera un manque de respect et un propos déplacé, prononcé par un président qui n'aime pas trop les religions en général et la religion catholique en particulier, sauf l’Islam....

Visite à Marseille

En juin dernier, lors de sa visite à Marseille, il est accueilli par le maire de la ville, Jean-Claude Gaudin qui s’est adressé à François Hollande en appelant le président, « Monsieur le Premier ministre ». Un lapsus quelque peu révélateur.

Mais de ce voyage, nous retiendrons surtout les belles boulettes présidentielles. Voulant vanter la compétitivité française et les qualités du porte-conteneurs "Jules Verne" qu'il inaugure ce mardi 4 juin à Marseille, François Hollande a salué un « bateau très performant, sans avoir besoin d'aller chercher un équipage étranger ». Sauf que, comme le confirme l'armateur,  même si le pavillon est bel et bien français, 18 des 26 hommes à bord sont...philippins.

Mais il en rajoute une couche : Interrogé par Olivier Mazerolle qui lui demande pourquoi il va inaugurer le bateau d'un armateur privé, le chef de l'État répond : « Il s’agit d’un armateur Libanais venu s’établir en France, investir en France et recruter en France. Il a fait construire le bateau de tous les records : le plus grand porte-conteneurs mondial, naviguant sous pavillon français. Ce qui montre que notre pays est compétitif, qu’il peut présenter un bateau très performant, sans avoir besoin d’aller chercher un équipage étranger. »

Des chinois, ces japonais

Juin 2013 est prolifique. Le 7 juin 2013, Hollande est en visite au Japon. Il commet un lapsus embarrassant à Tokyo quand, évoquant la tragédie de la prise d'otages meurtrière d'In Amenas en Algérie, durant laquelle 10 Japonais avaient perdu la vie lors de l'attaque du site en janvier dernier, il a rappelé avoir présenté ses condoléances «au peuple chinois».

«Je rappelle que le Japon a été frappé comme la France d'ailleurs lors de la prise d'otages en Algérie. J'ai exprimé les condoléances du peuple français à l'égard du peuple chinois», a dit le président en pleine conférence de presse conjointe avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe.

François Hollande ne s'est pas aperçu de son erreur et a continué son intervention. L'interprète chargée d'assurer la traduction simultanée en japonais a rectifié d'elle-même la méprise du président qui n'a donc pas été relevé par Shinzo Abe.

De leur côté les japonais ont également commis un impair en prenant la ministre Fleur Pellerin pour la femme de Guillaume Garot (Vous savez c’est celui qui est de chaque voyage présidentiel pour tenter de vendre les produits du charcutier de Tulle).

Pas sûr néanmoins que ce lapsus fasse plaisir aux Chinois et aux Japonais. Les relations entre ces deux pays sont très mauvaises depuis des mois, notamment en raison d'un conflit territorial en mer de Chine orientale.

La Macédonie

Le 26 juillet 2013, Hollande, invité au sommet des Balkans fait un discours remarqué « Sur l'ancienne république yougoslave de Macédonie, j'ai rappelé que la France était disposée à chercher une solution par la qualité des relations que nous pouvons avoir avec la Grèce », a-t-il déclaré

Le procès qui lui est fait est injuste, la macédoine, comme nul ne l’ignore, est une salade de légumes extrêmement diversifiée. Ainsi est-elle appelée en France. Dans certains pays elle est nommée « salade russe ». Dans d’autres, situés dans les Balkans, elle est baptisée « salade française »

Hollande doit faire une allergie à la macédoine. Si la Macédoine a donné Alexandre le Grand, la France nous a pondu Hollandouille.

Egyptiens, Tunisiens : kif kif

Début juillet, lors d'une conférence de presse à Tunis en compagnie du président tunisien Moncef Marzouki, il est interrogé sur la situation en Egypte. François Hollande répond : « La France a pris acte de la situation en Tunisie ». De toute façon quelle différence, ce sont tous des mangeurs de couscous.

Le prince Albert et la Volage

À Monaco, Le 15 novembre dernier, François Hollande se permet une « vanne lourde ». En visite dans les locaux du constructeur automobile Venturi, il taquine publiquement le prince Albert II sur sa vie privée. Lorsqu'on lui révèle le nom du véhicule de sport électrique, la Volage. Il sourit et après une hésitation Hollande demande: « Ce n'est pas parce que le prince la conduit? ». Il aurait pu s’abstenir car la vie privée du prince est un sujet sensible sur le Rocher, toute autant que la prostate et les maitresses du comique de l’Elysée.

Orangina et le gouvernement japonais

En décembre 2012, François Hollande est en visite en Algérie. Lors d'une conférence de presse, un journaliste algérien l'interpelle: «Comment la France a-t-elle vendu la marque Orangina aux Japonais? Il s'agit d'une propriété algérienne.»

Surpris, le président ignare sur le sujet s’en sort par une pirouette. «Voilà une information dont je n'avais pas connaissance», dit-il. «Dès que le gouvernement japonais va être constitué, je viendrai à sa rencontre pour essayer de faire ce que je peux. En secouant beaucoup

 

Sarkozy, «bah, tu ne le verras plus»

En février 2013, au Salon de l'Agriculture, François Hollande s'arrête près d'un groupe d'enfants et échange quelques mots. Il leur demande si c'est mieux qu'à la télévision. Soudain, l'un des bambins l'interpelle: «Je n'ai jamais vu Nicolas Sarkozy.» Le président répond du tac au tac: «Bah, tu ne le verras plus».

Gaffe présidentielle au Maroc

Au cours de son voyage d'état au Maroc, François Hollande accompagné de Valérie Trierweiler, a été convié par le roi Mohammed VI à un grand diner d'apparât au palais royal de Rabat.Oubliant qu'il était l'invité du descendant du prophète, le président de la république a voulu porter un toast à l'amitié franco-marocaine, levant son verre en oubliant que l'on ne servait pas d'alcool dans cette enceinte sacrée... Il s'est donc retrouvé debout, seul, le verre levé, attendant qu’on lui serve un champagne, dans un silence pesant avec à ses cotés un souverain abasourdi par une telle gaffe. Après quelques dizaines de secondes, une éternité, les français présents au diner sont venus au secours du chef de l'état en levant leurs verres .... d'eau, dans une ambiance glaciale. 

A Lourdes, le "bon mot" déplacé de Hollande...

Le 20 juin, le président de la République est cette fois dans le Sud-Ouest, à Lourdes, après que la rivière qui traverse la ville soit devenue un torrent et a tout dévasté. Les lieux de cultes sont sous les eaux et les routes très endommagées.Ces violentes intempéries ont provoqué beaucoup de dégâts et fait de nombreux sinistrés mais aussi trois personnes décédées. Face à des commerçants de la ville qui se demandent comment ils vont pouvoir sauver la saison touristique, Hollande lance: « Votre saison est en croix, si je puis dire. »

Il y a aussi d'autres comiques au gouvernement

Jean Marc Ayrault

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault inaugure le 17 juin, au Bourget, le 50ème salon International de l'Aéronautique et de l'Espace. Il fait un discours et vante devant les caméras du monde entier, l'impressionnante démonstration de l'avion Rafale qu'il vient de voir alors que celle-ci a été annulée à cause d'une mauvaise météo. Les collaborateurs du premier ministre ont oublié de mettre à jour son discours, préparé à l'avance.

Valérie Fourneyron, Ministre des sports

 Le 30 juillet 2012 : aux Jeux Olympiques de Londres, la ministre des Sports affirme que notre escrimeuse Laura Flessel est judokate. Elle dit: « On a envie, avec le Président, de pouvoir aller voir plusieurs disciplines, qu'il s'agisse de la boxe, qu'il s'agisse d'aller au judo pour voir notre porte-drapeau Laura Flessel  ».

Même François Hollande a fait aussi sa bourde pendant les jeux paralympiques de Londres. Il souhaite féliciter Assia El Hannouni, médaillée d'or au 400 mètres. Pendant leur conversation, il lui explique qu'il lui avait fait des signes depuis les gradins... sauf que la jeune femme est mal-voyante.

Najat Vallaud-Belkacem

En octobre 2012 la ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement visite un hôpital à Lorient. A cette occasion, elle demande à un médecin légiste si ses "patients" nouent des liens d'amitié avec lui après son intervention...

Kader Arif,  ministre délégué aux Anciens combattants

Le 21 février 2013 à l'Assemblée nationale, le ministre annonce la libération  des 7 otages français enlevés au Cameroun, et cela sous les applaudissements de ses collègues. Une demi-heure plus tard, au même endroit, il affirmait n’avoir que « relayé des informations de presse » avant que le Quai d’Orsay ne démente carrément l’information.

Et puis il y a les « couacs »

Outre les bourdes, gaffes et lapsus, il y a eu les déclarations contradictoires faites par les membres du gouvernement dans le but, le plus souvent, de faire parler de soi dans les médias.

Par exemple :

•le 3 février 2013, Jean-Marc Ayrault, en déplacement au Cambodge, a été contraint de désavouer publiquement la ministre déléguée à la Famille, Dominique Bertinotti, qui avait assuré à tort que la Procréation Médicalement Assistée (PMA) ferait partie de la loi sur la famille.

•le 19 février 2013, Hollande, en visite officielle en Grèce, désavoue publiquement son ministre des Affaires étrangères. Laurent Fabius avait cru bon d'évoquer à Paris une croissance française de l'ordre de 0,2 à 0,3% en 2013.

•2 juin 2013 : La ministre de l'Artisanat, Sylvia Pinel affirme son intention d'étendre la limitation dans le temps du statut d'auto-entrepreneur au-delà du seul secteur du bâtiment, alors que Jean-Marc Ayrault avait tenu deux jours plus tôt des propos inverses.

Quel acteur ce Pépère, mais quel menteur aussi

Quel acteur, quel humour! François Hollande "Comico francès" a réussi à se faire passer pour un président  pendant 19 mois.  Et personne n'avait remarqué la supercherie.

Avec sa troupe de comédiens, il nous a concocté le mariage gay, les chiffres bidonés du chômage, l'augmentation de la délinquance, des charges et des impôts supplémentaires, une guerre au Mali, une autre en Centrafrique. Il nous prépare le vote pour les immigrés et bien d’autres choses encore... Avec lui tout n'est qu'illusion, manipulation et dissimulation.

Bravo l'artiste.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire